Homélie de la messe du 9 juin 2019 à Helmond (Pays-Bas) - Le Jour du Seigneur - Enregistrer au format PDF

Mardi 11 juin 2019

Quel est le langage de l’Esprit ? Parle-t-Il une des langues européennes ? Oui, nous pouvons entrer en contact avec Dieu dans notre langue maternelle. L’Esprit ne parle-t-il que notre langue maternelle ? Non. L’Esprit de Dieu est inclusif, jamais exclusif. Dieu vous connaît avant que vous ne soyez accueilli dans le ventre de votre mère, il vous aime avant que vous n’ayez pu prononcer vos premiers mots. Dieu vous entoure d’amour universel pour l’éternité. Le langage de l’Esprit est l’Amour. Il vous est donné, mais toujours en incluant tous nos frères et sœurs.

Amour de Dieu, langues de feu. Descendu sur tous les disciples de Jésus comme un don de Pentecôte. L’amour de Dieu, répandu comme grâce baptismale dans tous les disciples de Jésus. Amour de Dieu, tous les disciples de Jésus réunis en un seul corps. Nous tous, citoyens d’Europe, nous avons été baptisés, “car sous la puissance d’un seul et même Esprit, par le baptême, nous sommes devenus un seul Corps, et nous avons tous été imprégnés d’un seul Esprit”, dit saint Paul.

Cet Esprit d’amour unificateur est aussi l’Esprit de pardon dans l’Évangile. Jésus souffle sur ses apôtres et dit : “Recevez l’Esprit Saint. Si tu pardonnes les péchés de quelqu’un, il est pardonné…” Il s’agit des apôtres et de l’Église, mais aussi de l’Église comme Corps du Christ, c’est-à-dire de nous tous. Quand nous sommes baptisés du seul Esprit, nous devenons un seul Corps sans division, mais aussi un Corps de pardon, de douceur et de réconciliation. Nous sommes pardonnés par l’Esprit, nous devons nous pardonner les uns les autres par l’Esprit. Cadeau, mission et commission. Celui qui ne pardonne pas rompt avec l’unique corps du Christ. Celui qui ne pardonne pas menace la paix. Le pardon est un fondement de notre identité européenne, un pont sur notre histoire. Là où le pardon disparaît, où les racines chrétiennes s’effritent, la porte est ouverte à la division et au conflit. Le Dieu de pardon doit donc rester au cœur de l’Europe. Pour que ses disciples puissent continuer à se pardonner les uns aux autres et à garder la paix.

L’Esprit de Dieu parle à chacun de nous le message de l’amour universel, pour chaque personne avec sa dignité unique. Unis en tant que familles, communautés, villes, pays, races, peuples et langues.

L’Esprit de Dieu donne à chacun de nous une identité, comme chrétien et enfant du Père en Jésus. Une communauté chrétienne, marquée avec la croix et la résurrection par le baptême, un seul Corps de tous les pays, races, peuples et langues.

L’Esprit de Dieu pardonne à chacun de nous, en tant que pécheurs et personnes brisées, avec nos histoires et nos traumatismes marqués par des croix de guerre et de haine. Capable de se pardonner les uns aux autres, quels que soient le pays, la race, le peuple ou la langue.

Nous tous, célébrant ensemble la Pentecôte en Europe, unis avec cette église à Helmond, nous pouvons travailler comme citoyens européens pour que l’œuvre de l’Esprit de Dieu se réalise en 2019. C’est une grande tâche en tant que chrétien. Œuvrer pour l’unité de l’Esprit, pour l’amour, la fraternité, le pardon et la paix, contre le courant de l’exclusion et de la division. Dieu Lui-même vous donne la force de faire une différence. Soyez l’âme chrétienne de l’Europe. Ne laissez pas l’évangile se faner dans notre société. Réjouissez-vous et ouvrez votre cœur. Pour l’amour de Dieu, en vous-même et les uns pour les autres. Soyez missionnaires de paix et de réconciliation, dans la puissance de l’Esprit unique que vous avez reçue aujourd’hui.

Références bibliques : Ac 2, 1-11 ; Rm8, 8-17 ; Jn 14, 15-15.23-26