Homélie du 11 novembre 2019 - Justice et Paix Enregistrer au format PDF

Am8, 4-7 et Mt25
Mercredi 13 novembre 2019

Frères et sœurs,

Deux idées retiennent mon attention ce matin. Nous commémorons l’armistice de la fin de la guerre des poilus et nous portons dans notre prière toutes les victimes de toutes les guerres. Or, lorsque nous regardons notre histoire collective, celle de notre pays, celle de l’Europe mais également celle de toutes les civilisations, nous constatons que le premier réflexe de l’être humain est de chercher à s’affronter, de rechercher le conflit.

Dans la première lecture, le prophète Amos, qui est comme le prophète social de la Bible, dénonce les injustices faites aux plus pauvres. Les commerçants de l’époque usent de diverses méthodes pour voler le plus pauvre qui vit du fruit de son travail et, dans ce cas précis, du travail de la terre. Dans une civilisation comme la nôtre, nous entendons monter dans différents lieux de la planète des cris de colère, de révolte, de désobéissance civile parce que la corruption, la recherche du profit pour le profit font des ravages, et que, la liberté d’expression, le pouvoir d’achat, ne sont plus respectés. Nous pourrions être facilement dans un état permanent de guerre civile. Rappelons-nous le mouvement des « gilets jaunes » qui démarraient voici un an !
Or, œuvrer aujourd’hui pour la paix, pour la paix dans nos communes, dans notre région, dans notre pays, sur le continent européen, c’est œuvrer aussi pour la justice. Faire en sorte que les mécanismes de l’économie et de la vie sociale soient réellement au service de la croissance et de la dignité de chaque personne humaine, et de chaque collectif désireux de construire ensemble un avenir commun.
Cette justice se vit et se construit déjà par les relations ajustées que nous pouvons tisser au quotidien, tout au long de notre existence. C’est ce que souligne l’extrait de l’évangile selon St Matthieu que nous avons entendu et qui va jusqu’à manifester que la venue du Royaume de Dieu se manifeste dans le service rendu au plus petits que le Christ appelle ses frères.
Certes, nous pouvons avoir des points de désaccord. Nous pouvons exprimer une autre manière de voir les choses, d’envisager l’avenir. Mais tout doit se faire dans la recherche de relations humaines et constructives, au service d’un même projet.
Nous pouvons d’ailleurs ici souligner le travail accompli par les Nations Unies depuis 1945 pour préserver la paix et pour venir en aide aux peuples en détresse, en conflits. Nous pouvons aussi reconnaître le travail, partout dans le monde, y compris chez nous, des différentes associations et des différentes ONG pour faire advenir un plus d’humanité, pour secourir les populations en leur apportant la nourriture, l’écoute, les soins nécessaires. Vous aussi, associations d’anciens combattants et de victimes de guerre, vous contribuez à faire grandir la paix et la justice lorsque, notamment, vous témoignez auprès des jeunes générations de votre souci à la fois de servir et d’aimer sa Patrie mais plus encore d’apprendre à tirer du passé, de l’histoire, des leçons de vie pour permettre aux enfants et aux jeunes de construire leur identité et leur personnalité en recherchant à vivre chaque rencontre comme une chance de s’enrichir, de se respecter dans ses différences, de participer à l’émergence d’un monde plus juste, plus solidaire, plus fraternelle. Le pape François dans son encyclique sur l’écologie écrit notamment : « Au sein de la société germe une variété d’associations qui interviennent en faveur du bien commun en préservant l’environnement naturel et urbain. (…) Autour d’elles, se développent ou se reforment des liens, et un nouveau tissu social local surgit. Une communauté se libère ainsi de l’indifférence consumériste. Cela implique la culture d’une identité commune, d’une histoire qui se conserve et se transmet. » (LS232)

En portant dans notre prière aujourd’hui tous ceux et celles qui ont donné ou donnent leur vie pour lutter contre les prédateurs de destruction de la vie humaine et pour contribuer à la résolution des conflits, demandons au Seigneur de nous animer de son Esprit pour que nous soyons des artisans de paix et de justice.