Homélie du 32e dimanche du temps ordinaire – Année A Enregistrer au format PDF

Dimanche 08 novembre 2020
Dimanche 8 novembre 2020 — Dernier ajout jeudi 12 novembre 2020

Entretenir la flamme de la Vie …

Frères et sœurs,

Notre pays est à nouveau confronté à une recrudescence de l’épidémie sanitaire. Et je trouve que les textes et notamment l’évangile de ce jour est une parole de réconfort et d’espérance pour éviter le repli sur soi. N’est-ce pas ce que nous dit Saint Paul lorsqu’il nous parle de l’épreuve de la séparation, de la mort : « Réconfortez-vous donc les uns les autres » (1 Th 4) ?

« Donnez-nous de votre huile car nos lampes s’éteignent ! »
C’est l’invitation des 5 jeunes filles imprévoyantes qui se tournent vers celles qui ont gardé allumer la flamme de la Vie tout au long de leur existence. En effet, nous pouvons être privés de la communion au Corps et au Sang du Christ, et de ce fait, du rassemblement dominical qui fait de nous un Corps et une Unité dans la diversité, ceci ne doit pas empêcher de continuer d’entretenir la flamme de notre foi.
Le Christ se rend présent de différentes manières. Il est présent dans la méditation de la Parole de Dieu et continue de nous nourrir du Pain de la Parole. Il est présent dans le soin, l’attention, apporté à chacun, à chacune de nos frères et sœurs. Il est présent dans les lectures que nous pouvons faire : encyclique « Tous frères », le document du service diocésain de formation sur les Actes des apôtres, les partages à distance de la Parole. D’ailleurs, dans la première lecture, parlant de la Sagesse dont le Christ est la Sagesse en personne, il est écrit : « Celui qui la cherche dès l’aurore ne fatiguera pas : il la trouvera assise à sa porte. » Oui, au cœur de notre confinement, comme au soir de Pâques quand les disciples étaient enfermés dans leur maison, dans leurs peurs, dans leurs cœurs, le Christ continue d’être présent, de venir à notre rencontre. Aussi, continuons d’alimenter la lampe de notre corps et de notre vie spirituelle en nous laissant interroger, convertir, par le don merveilleux de la Parole de Dieu.

« Donnez-nous de votre huile car nos lampes s’éteignent ! »

J’ai une pensée spéciale pour vous les 14 jeunes de la paroisse d’Étables sur Mer et de la paroisse Notre Dame de la mer, qui ce matin, auraient dû recevoir le sacrement de la confirmation. Tout sacrement est un acte de Jésus, un cadeau de Jésus. Par l’imposition des mains, nous demandons à Dieu de vous remplir de son Esprit Saint : un véritable souffle de vie et de sagesse.

Et par l’onction, Jésus vient vous marquer de l’huile parfumée, ce Saint-Chrême, pour que vous soyez fortifiés et puissiez être animés, durant toute votre vie, de l’Esprit de Dieu. Cet Esprit est un souffle d’énergie. L’huile vient symboliser cette énergie pour continuer d’être des navigateurs de Vie (Vendée Globe) et le parfum vient nous inviter à répandre par notre souci des autres, la bonne odeur d’amour et de tendresse de Dieu, en étant de vrais amis de Jésus, de véritables « disciples-missionnaires ».

Chers Jeunes,
Vous ne manquez pas d’énergie et d’initiatives pour faire face, avec nous, à la crise sanitaire que nous traversons, pour prendre soin des membres de vos familles, pour prendre soin de celui ou celle qui a besoin d’aide, pour garder la connexion avec vos amis, avec nos animateurs de confirmation, pour accueillir le message vidéo que le Père Hervé Le Vézouët vous a adressé. Cette énergie que vous déployez est une manière de garder vos lampes allumées et de continuer à préparer votre cœur, pour accueillir le cadeau de la confirmation lorsque la situation le permettra.

Chers Jeunes,
Priez pour nous !
Nous prions pour vous !
« Esprit-Saint, Toi qui viens de Dieu, Tu coules en nous comme l’eau du baptême. Fais-moi aller à la rencontre de l’autre pour partager avec lui, avec elle, le bonheur d’aimer et d’être aimé ». Amen.

Documents à télécharger