Homélie du dimanche 06 octobre 2019 - 27e dimanche ordinaire C Enregistrer au format PDF

Rentrée paroissiale Étables sur mer - Fête de Sainte Mère Théodore
Samedi 12 octobre 2019

Frères et sœurs,

Le cri du prophète Habacuc peut nous rejoindre. En effet, comme lui, nous pouvons manifester notre découragement, notre désarroi, notre colère, notre incompréhension, notre indignation, lorsque nous voyons que la violence et différents conflits existent, non seulement dans le monde, mais au plus de près de nous, dans les relations parfois difficiles à établir, pour s’écouter, se comprendre, rechercher le bien de l’ensemble, le bien de la communauté.

Mais la réponse de Dieu au prophète vient nous réconforter : « Le juste vivra par sa fidélité ». Mais de quelle fidélité parle-t-il ?
N’oublions jamais la racine de ce mot « fidélité ». « Fides » en latin c’est la foi, la confiance. _ Ainsi, nous pouvons comprendre la réponse de Jésus à ses disciples : « Si vous aviez de la foi, gros comme une graine de moutarde, vous auriez dit à l’arbre que voici : « déracine-toi et va te planter dans la mer », et il vous aurait obéi ». (Lc17)

Jésus nous révèle ainsi que le peu de foi que nous pouvons accueillir comme un don, peut nous entraîner à oser témoigner avec force et courage de ce Dieu de la Vie. La foi ne s’achète pas. Je n’en suis pas propriétaire. Mais, mettre sa confiance dans le Dieu de Jésus-Christ s’est devenir un croyant, qui est au service de l’annonce de la Bonne Nouvelle.

Par sa disponibilité et sa réponse à l’appel de Dieu dans la vie religieuse, Thérèse Guérin, devenue Sainte Mère Théodore, sait laisser façonner par le message de l’Évangile, au point que sa foi en Jésus-Christ, lui a fait traverser l’atlantique pour porter la Bonne Nouvelle dans les contrées de l’Indiana. A tel point que quelques années plus tard, dans une relecture de vie, elle écrivait : « Si vous pouviez voir avec quelle confiance et persévérance ils demandent à Dieu tout ce qu’ils désirent obtenir, vous seriez touchés. »
Aujourd’hui, en cette rentrée paroissiale, le Christ nous invite à mettre cette nouvelle année sous le signe du Service. Nous tous, parce que baptisés, au service de la même mission, nous sommes là, non pour commander certains et leur demander de nous obéir, mais au service les uns des autres, en fonction de nos compétences, de nos qualités.
Je voudrais ici notamment remercier et encourager les catéchistes et les animateurs qui tout au long de l’année, par le service de catéchèse, par la pastorale des jeunes, vont accompagnez les enfants et les jeunes dans leur expérience de chrétien, dans leur accompagnement pour découvrir la personne vivante de Jésus. Je tiens aussi à encourager tous ceux et celles qui, de différentes manières, sont au service de la mission sur cette paroisse d’Étables sur mer. Par notre manière de servir et notre attitude de serviteur «  faisant que notre devoir », nous donnons à voir quelque chose de notre foi en ce Jésus, le serviteur des serviteurs, qui n’a pas recherché les honneurs mais qui a donné sa vie, en l’offrant librement sur la Croix, pour le salut et le bonheur de tous !
La foi est mouvement, déplacement. Nous ne pouvons pas figer notre histoire croyante et s’en tenir à : « nous avons toujours fait comme çà  » !
Vous les enfants et les jeunes vous nous obligez à avancer avec confiance sur le chemin de la vie. Par vos idées, par votre culture, vous permettez à notre foi de trouver des mots nouveaux pour annoncer le bonheur d’être des amis de Jésus. Vous êtes aussi pour nous et avec nous, des missionnaires, des témoins de l’Évangile.

Frères et sœurs,
Que cette nouvelle année scolaire et pastorale soit animée « de cet esprit de force, d’amour et de pondération » dont nous parle Saint Paul, et, à l’intercession de Sainte Mère Théodore, nous lui demandons qu’elle nous aide à en faire une année sincère et vraie, au service de l’annonce de la « Joie de l’Évangile ».