“ Joseph Wresinski , une vie de lutte contre la misère ”

Lundi 12 novembre 2018 — Dernier ajout dimanche 28 octobre 2018

De son enfance à Angers marquée par une extrême pauvreté à son investissement auprès des plus démunis, le documentaire rappelle les jalons les plus importants de l’œuvre du Père Joseph Wresinski.

Des images d’archives saisissantes témoignent de la misère des habitants du bidonville de Noisy-le-Grand, où Joseph Wresinski a vécu à partir de 1956. Choqué par l’indigence des familles privées du minimum vital, il n’aura de cesse de vouloir faire reconnaître l’existence des plus pauvres, et de leur apporter la dignité dont tout être humain devrait bénéficier. Dignité qui ne passe pas tant par les dons de nourriture ou de vêtements que par l’accès à l’éducation, la création d’ateliers professionnels, la possibilité pour les femmes de prendre soin d’elles-mêmes, etc. Cela passe également par une reconnaissance politique : c’est à l’initiative d’ATD Quart Monde que l’Assemblée Générale de l’ONU décide de faire du 17 octobre la « Journée Mondiale du refus de la misère ». Cela fait suite à l’appel du 17 octobre 1987 place du Trocadéro à Paris, où le mouvement créé par Joseph Wresinski affirme que « là où des êtres humains sont condamnés à vivre dans la misère, les droits humains sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré. »