L’Evangile du Dimanche 26 Février 2012 Enregistrer au format PDF

Samedi 25 février 2012

Premier dimanche de carême - Année B -
En écoutant la parole au début de ce temps de carême, qu’est-ce qui résonne dans notre cœur comme une Bonne Nouvelle ? Est-ce l’annonce d’une alliance de paix conclue par Dieu avec Noé ? ( Gn 9, 8-15 ) Ou la fidélité de Dieu à cette alliance que chante le psalmiste ? ( ps 97 ) Est-ce d’avoir part à la vie du Christ ressuscité comme le proclame Pierre ? ( 1 P 3, 18-22 ).
On peut aussi se laisser toucher par l’humanité de Jésus à travers le court récit de Marc : Jésus soumis à la faim, à la soif, en proie à la tentation du pouvoir et de la puissance. Il traverse avec nous nos difficultés, nos échecs, nos souffrances ; en un mot, il vit notre combat contre les forces du mal durant 40 jours, c’est à dire symboliquement le temps d’une existence. Marc nous présente Jésus en compagnie de bêtes sauvages, signifiant par là que la réconciliation s’accomplit en lui, que les forces du mal n’ont pas le dernier mot, et que Pâques est au bout du chemin. Bonne Nouvelle !


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc :
Jésus venait d’être baptisé. Aussitôt l’Esprit le pousse au désert. Et dans le désert il resta quarante jours, tenté par Satan. Il vivait parmi les bêtes sauvages, et les anges le servaient. Après l’arrestation de Jean Baptiste, Jésus partit pour la Galilée proclamer la Bonne Nouvelle de Dieu ; il disait :
«  Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle  »