L’Évangile du dimanche 10 février 2019 Enregistrer au format PDF

Samedi 9 février 2019 — Dernier ajout samedi 16 février 2019

« Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement » (Mt 10,8)

5è dimanche du T.O. - Dimanche de la santé
Is 6,1-2a.3-8. / Ps 138(137),1-2a.2bc-3.4-5.7c-8. / 1 Co 15,1-11. / Lc 5,1-11.
Dans les trois lectures d’aujourd’hui, nous rencontrons trois personnes, avec leurs limites et leurs péchés. Elles font une telle expérience de Dieu qu’elles sont transformées pour devenir des messagers de l’évangile. Pour chacun, l’appel est précédé d’une expérience. Pierre, après une nuit de labeur pour rien, ignore que c’est l’heure que Dieu a choisi pour débarquer dans sa vie. Voici le miracle ! L’abondance de vie qui surgit ; le don de Dieu qui dépasse toute mesure. Luc désigne ici le chemin de L’Évangile. Et c’est nous, aujourd’hui, qui sommes envoyés lancer les filets. Il ne nous est pas demandé d’être des surhumains mais de nous engager -avec nos fragilités et nos limites- à humaniser le monde, à le rendre meilleur dans les relations quotidiennes ordinaires. L’appel à jeter les filets nous invite à ne jamais désespérer, refuser la résignation et la peur, pour remplir notre mission de baptisé/e. L’essentiel est de laisser le Christ nous conduire en haute mer jusqu’où il veut. Sommes-nous prêts à renoncer à nos habitudes pour avancer au large avec Jésus ? Je lâche mes filets, je quitte, je vais …

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 5,1-11

En ce temps-là, la foule se pressait autour de Jésus pour écouter la parole de Dieu, tandis qu’il se tenait au bord du lac de Génésareth.
Il vit deux barques qui se trouvaient au bord du lac ; les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets.
Jésus monta dans une des barques qui appartenait à Simon, et lui demanda de s’écarter un peu du rivage. Puis il s’assit et, de la barque, il enseignait les foules. Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance au large, et jetez vos filets pour la pêche. »
Simon lui répondit : « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. »
Et l’ayant fait, ils capturèrent une telle quantité de poissons que leurs filets allaient se déchirer.
Ils firent signe à leurs compagnons de l’autre barque de venir les aider. Ceux-ci vinrent, et ils remplirent les deux barques, à tel point qu’elles enfonçaient.
À cette vue, Simon-Pierre tomba aux genoux de Jésus, en disant : « Éloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur. »
En effet, un grand effroi l’avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu’ils avaient pêchés ; et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, les associés de Simon. Jésus dit à Simon : « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras. »
Alors ils ramenèrent les barques au rivage et, laissant tout, ils le suivirent.

Illustration : Jardinier de Dieu

Voir en ligne : Dimanche dans la ville