L’Evangile du dimanche 10 juin 2018 Enregistrer au format PDF

Samedi 9 juin 2018 — Dernier ajout samedi 16 juin 2018

Le péché contre l’Esprit Saint

10e dimanche du T.O. Gn 3,9-15. / Ps 130(129),1-2.3-4ab.4c-6.7-8. / 2 Cor. 4,13-18.5,1. / Mc 3,20-35.

Le péché d’Adam est d’avoir douté de Dieu. C’est là le propre du péché : ne pas faire confiance à Dieu et se fier à notre propre jugement. La tentation fait partie de la vie humaine : elle teste notre capacité à contrôler nos pulsions, nos doutes, et affaiblit notre souci de vérifier si nos actes sont en accord avec notre foi. Dans ce texte, Dieu fait entrevoir à l’homme la lutte sérieuse contre le mal mais rassure : le coup porté à la tête du reptile entraîne sa mort, tandis que sa piqûre venimeuse met la vie en danger sans systématiquement entraîner la mort. En Marc, les chefs des pharisiens accusent Jésus d’agir par une force surnaturelle venant de Satan. Ce qui revient à lui attribuer des œuvres émanant de l’Esprit Saint. Pour Jésus, il s’agit là d’un blasphème contre l’Esprit Saint, et c’est le péché sans retour. Il nous rappelle aussi, en citant Satan, qu’une famille divisée court à sa ruine. On peut retenir ceci : créer le doute sème la division jusqu’à l’éclatement. Faire la vérité détruit le diviseur, alors que ses morsures sont surmontables. Seul l’Esprit Saint est source de vie.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 3,20-35

En ce temps-là, Jésus revint à la maison, où de nouveau la foule se rassembla, si bien qu’il n’était même pas possible de manger. Les gens de chez lui, l’apprenant, vinrent pour se saisir de lui, car ils affirmaient : « Il a perdu la tête. » Les scribes, qui étaient descendus de Jérusalem, disaient : « Il est possédé par Béelzéboul ; c’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. » Les appelant près de lui, Jésus leur dit en parabole : « Comment Satan peut-il expulser Satan ? Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut pas tenir. Si les gens d’une même maison se divisent entre eux, ces gens ne pourront pas tenir. Si Satan s’est dressé contre lui-même, s’il est divisé, il ne peut pas tenir ; c’en est fini de lui. Mais personne ne peut entrer dans la maison d’un homme fort et piller ses biens, s’il ne l’a d’abord ligoté. Alors seulement il pillera sa maison. Amen, je vous le dis : Tout sera pardonné aux enfants des hommes : leurs péchés et les blasphèmes qu’ils auront proférés. Mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, il n’aura jamais de pardon. Il est coupable d’un péché pour toujours. » Jésus parla ainsi parce qu’ils avaient dit : « Il est possédé par un esprit impur. » Alors arrivent sa mère et ses frères. Restant au-dehors, ils le font appeler. Une foule était assise autour de lui ; et on lui dit : « Voici que ta mère et tes frères sont là dehors : ils te cherchent. » Mais il leur répond : « Qui est ma mère ? qui sont mes frères ? » Et parcourant du regard ceux qui étaient assis en cercle autour de lui, il dit : « Voici ma mère et mes frères. Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »

Illustration : Famille Chrétienne

Voir en ligne : Dimanche dans le ville