L’Évangile du dimanche 10 mai 2020 Enregistrer au format PDF

Cinquième dimanche de Pâques
Samedi 9 mai 2020 — Dernier ajout lundi 11 mai 2020

Ac 6,1-7 /Ps 33(32),1.2b-3a.4-5.18-19 /1 P 2,4-9 /Jn 14,1-12
Jésus est la porte. Il est aussi le Chemin, la Vérité et la Vie. Tout passe par lui car il est le médiateur entre Dieu et les hommes. Après le lavement des pieds, la révélation « Celui qui m’a vu a vu le Père » est saisissante. En lavant les pieds de ses amis, non seulement Jésus inaugure le sacerdoce royal, mais il nous donne à voir en Lui l’image parfaite du Dieu invisible, c’est-à-dire l’homme accompli, parfait en humanité. « Ce qui était invisible du Fils était le Père, et le visible du Père était le Fils » (St Irénée). Jésus affirme que Dieu se donne à voir dans l’existence fragile d’un homme qui aime sans condition. Sa parole, ses actions et sa vie tout entière sont révélation de Dieu ; il n’y a pas d’autre lieu où rencontrer Dieu.
Nos nations sont bien souvent guidées par des objectifs de dominance, de croissance du PIB. Le chemin emprunté pour réaliser ces objectifs importe peu. Où est l’Indice de Développement Humain Planétaire ? Sommes-nous sur le bon chemin ? Croyons-nous que Jésus est le Chemin, la Vérité et la Vie pour réaliser notre humanité ? La crise qui nous touche aujourd’hui est l’occasion de reprendre le chemin du Christ pour accéder à notre pleine humanité, dans le respect de notre planète.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 14,1-12

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Que votre cœur ne soit pas bouleversé : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi.
Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures ; sinon, vous aurais-je dit : “ Je pars vous préparer une place ” ?
Quand je serai parti vous préparer une place, je reviendrai et je vous emmènerai auprès de moi, afin que là où je suis, vous soyez, vous aussi.
Pour aller où je vais, vous savez le chemin. »
Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment pourrions-nous savoir le chemin ? »
Jésus lui répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. »
Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. »
Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. »
Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas,
Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : “ Montre-nous le Père ” ?
Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; le Père qui demeure en moi fait ses propres œuvres.
Croyez-moi : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne me croyez pas, croyez du moins à cause des œuvres elles-mêmes.
Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père. »

Jardinier de Dieu

Voir en ligne : Dimanche dans la ville