L’Évangile du dimanche 12 avril 2020 - Dimanche de Pâques - Enregistrer au format PDF

Dimanche 12 avril 2020 — Dernier ajout mardi 14 avril 2020

Dimanche de Pâques - Ac 10,34a.37-43 /Ps 118(117),1.2.16-17.22-23 /Col 3,1-4 /Jn 20,1-9
Le 1er jour de la semaine est une manière pour Jean d’annoncer une création nouvelle. Le projecteur est fixé sur le disciple bien-aimé : Il vit et il crut. La scène du tombeau vide leur parle de manière éclatante. Les apôtres sont complètement transformés et dynamisés par leurs rencontres avec le Ressuscité. Pierre et l’autre disciple sont nos délégués pour accomplir ce passage de la mort à la vie auquel chaque membre du peuple est appelé. Notre foi consiste alors à voir en profondeur des signes qui disent la présence active du Vivant… absent à nos yeux mais présent avec les yeux de la foi. En écoutant saint Jean, ses mots nous plongent-ils dans l’expérience de la présence de Jésus en nous, sur nos routes ? Jésus ressuscité est en marche avec nous. Il est à l’œuvre en nous quand nous abandonnons le tombeau de nos échecs pour croire à la vie et à l’amour.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 20,1-9

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau.
Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a déposé. »
Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau.
Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau.
En se penchant, il s’aperçoit que les linges sont posés à plat ; cependant il n’entre pas. Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau ; il aperçoit les linges, posés à plat, ainsi que le suaire qui avait entouré la tête de Jésus, non pas posé avec les linges, mais roulé à part à sa place.
C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut.
Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas compris que, selon l’Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts.

Jardinier de Dieu

Voir en ligne : Dimanche dans la ville