L’Evangile du dimanche 14 janvier 2018 Enregistrer au format PDF

Samedi 13 janvier 2018 — Dernier ajout lundi 15 janvier 2018

Deuxième dimanche du Temps ordinaire - 1 S 3, 3b-10.19 ; Jn 1, 35-42 ; Dans la nuit, Samuel entend une voix qui l’appelle, et sur-le-champ répond « me voici » ! Elie finit par discerner dans cet événement, l’appel du Seigneur. Des siècles plus tard, sur les bords du Jourdain, André entend la parole de Jean-Baptiste « Voici l’Agneau de Dieu » et il reconnaît le messie dans l’inconnu qui passe. Pierre à son tour vient à Jésus, grâce à la parole d’André son frère, puis ce sera Nathanaël, grâce au témoignage de Philippe. Croire passe souvent par des intermédiaires. Quelles personnes nous ont permis de rencontrer le Christ, d’avancer sur le chemin de la foi ? Le Seigneur passe. Au soir de notre journée nous nous rappelons ce que nous avons vécu au fil des heures, et pouvons y discerner des clins d’œil, des appels de Dieu : des événements, des récits de la Bible, du journal, des paroles entendues dans la rue, à l’Église (ainsi en cette journée mondiale du migrant et du réfugié), ou au travail. Dieu nous parle, nous appelle à travers tout cela, à travers tout ce qui fait notre vie ; notre vocation est fait de ces appels, dont le Christ a l’initiative comme au temps des disciples. A notre tour d’inviter de sa part : »Venez et vous verrez ! »

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 1,35-42

En ce temps-là, Jean le Baptiste se trouvait avec deux de ses disciples. Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu. » Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus. Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi – ce qui veut dire : Maître –, où demeures-tu ? » Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était vers la dixième heure (environ quatre heures de l’après-midi). André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus. Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie » – ce qui veut dire : Christ. André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire : Pierre.

Illustration : Jardinier de Dieu

Préparons dimanche

Voir en ligne : Dimanche dans la ville