L’Évangile du dimanche 17 novembre 2019 Enregistrer au format PDF

Samedi 16 novembre 2019 — Dernier ajout lundi 18 novembre 2019

33è dimanche du T. O. - Ml 3,19-20a /Ps 98(97),5-9 /2 Th 3,7-12 /Lc 21,5-19.
Les hommes ont longtemps espéré de Dieu une justice immédiate, une rétribution de leur vivant. Or, des justes sont persécutés tandis que les artisans du mal prospèrent. Ainsi, Malachie critique sévèrement les faits de son temps mais il partage aussi son optimisme : le Jour du Seigneur (la fin des temps) viendra établir la justice de Dieu ; l’impiété brûlera comme de la paille mais le soleil de justice brillera pour l’homme de foi. Jésus annonce aussi ce Jour. Enumérant tous les maux qui affectent les hommes, il les présente comme prélude d’un effondrement final : la destruction du Temple. Ce temple est signe d’un monde provisoire dans lequel nous avons à construire un monde nouveau. Dieu recrée sans cesse le monde dans la justice, la paix et l’amour. Il nous invite à entrer dans ce mouvement de recréation en mettant l’amour au cœur de nos vies et en œuvrant pour la paix. « C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie. » Chaque fois que nous agissons pour faire grandir l’être humain, nous contribuons à donner un air de résurrection à notre monde.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 21,5-19

En ce temps-là, comme certains parlaient du Temple, des belles pierres et des ex-voto qui le décoraient, Jésus leur déclara :
« Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. »
Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il ? Et quel sera le signe que cela est sur le point d’arriver ? »
Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom, et diront : “C’est moi”, ou encore : “Le moment est tout proche.” Ne marchez pas derrière eux !
Quand vous entendrez parler de guerres et de désordres, ne soyez pas terrifiés : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas aussitôt la fin. »
Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume.
Il y aura de grands tremblements de terre et, en divers lieux, des famines et des épidémies ; des phénomènes effrayants surviendront, et de grands signes venus du ciel. »
Mais avant tout cela, on portera la main sur vous et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues et aux prisons, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon nom.
Cela vous amènera à rendre témoignage.
Mettez-vous donc dans l’esprit que vous n’avez pas à vous préoccuper de votre défense.
C’est moi qui vous donnerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront ni résister ni s’opposer.
Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, et ils feront mettre à mort certains d’entre vous.
Vous serez détestés de tous, à cause de mon nom.
Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu.
C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie. »

Illustration : Jardinier de Dieu

Voir en ligne : Retraite dans la ville