L’Evangile du dimanche 20 janvier 2019 Enregistrer au format PDF

Samedi 19 janvier 2019 — Dernier ajout mardi 29 janvier 2019

L’eau changée en vin

2è dim du T.O. - Is 62,1-5 / Ps 96(95),1-2a.2b-3.7-8a.9a.10ac / 1 Cor 12,4-11 / Jn 2,1-11.

A Cana, Marie provoque l’événement qui ouvre le ministère de Jésus. « Femme que me veux-tu ? » Dans l’appel de sa mère, Jésus perçoit que sa mission commence. Il manifeste sa gloire dans le partage de la joie -comme un bon vin- à tous ceux qui l’entourent. Notons qu’au désert, Jésus refuse de faire les miracles que lui suggère le Tentateur car il en serait le seul bénéficiaire. Par contre, à Cana, il multiplie le vin de la fête pour la joie des convives, signifiant ainsi qu’Il ne fait de miracles que pour le bonheur des hommes.
Le thème de la transformation qui purifie est au cœur de ce récit. Jésus est celui qui transforme dans le secret l’eau en vin ; il ajoute de la Vie à notre vie. En touchant le cœur de notre être, Jésus nous transforme secrètement et nous ouvre à une vie autre. Une vie sainte, à partir de nos talents divers, suggérée par Dieu et guidée par son Esprit Saint. "Faites tout ce qu’il vous dira" s’adresse à nous et résume l’appel de l’Evangile. Aujourd’hui, quel est le vin qui nous manque, qui manque à notre prochain et à notre monde ? Quel est ce vin nécessaire à notre joie évangélique, sinon Jésus lui-même ?

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 2,1-11

En ce temps-là, il y eut un mariage à Cana de Galilée. La mère de Jésus était là. Jésus aussi avait été invité au mariage avec ses disciples.
Or, on manqua de vin. La mère de Jésus lui dit : « Ils n’ont pas de vin. »
Jésus lui répond : « Femme, que me veux-tu ? Mon heure n’est pas encore venue. »
Sa mère dit à ceux qui servaient : « Tout ce qu’il vous dira, faites-le. »
Or, il y avait là six jarres de pierre pour les purifications rituelles des Juifs ; chacune contenait deux à trois mesures, (c’est-à-dire environ cent litres). Jésus dit à ceux qui servaient : « Remplissez d’eau les jarres. » Et ils les remplirent jusqu’au bord.
Il leur dit : « Maintenant, puisez, et portez-en au maître du repas. » Ils lui en portèrent. Et celui-ci goûta l’eau changée en vin. Il ne savait pas d’où venait ce vin, mais ceux qui servaient le savaient bien, eux qui avaient puisé l’eau. Alors le maître du repas appelle le marié et lui dit : « Tout le monde sert le bon vin en premier et, lorsque les gens ont bien bu, on apporte le moins bon. Mais toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à maintenant. »
Tel fut le commencement des signes que Jésus accomplit. C’était à Cana de Galilée. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui.

Illustration : Jardinier de Dieu

Voir en ligne : Dimanche dans la ville