L’Evangile du dimanche 21 janvier 2018 Enregistrer au format PDF

Samedi 20 janvier 2018 — Dernier ajout lundi 22 janvier 2018

3è dimanche du Temps ordinaire - Jon 3, 1-10 ; 1Co 7, 29-31. Mc 1, 14-20 « Les temps sont accomplis, le Règne de Dieu est proche, convertissez-vous et croyez en l’évangile ». Chacun des éléments de cette phrase ne va pas sans les deux autres. Jésus ne les sépare pas. Le moment favorable est là, le bon moment, en sa personne s’offre le Règne d’un Dieu qui se fait proche ; voilà la Bonne Nouvelle ; et celui qui l’accueille, répond par un changement de vie et par la foi, c’est-à-dire l’ouverture de tout son être. La réponse de Pierre et André, puis de Jacques et Jean est immédiate : « ils le suivent… partent derrière lui ». A la bonne nouvelle qui fait irruption dans les cœurs, correspond un changement radical de vie. Les disciples quittent leur métier de pêcheurs pour partager ‘aussitôt’ la route de celui qui les a appelés. Ils vont devenir pêcheurs d’hommes, c’est-à-dire conduire d’autres hommes à Jésus comme eux-mêmes ont été « pris » par lui, c’est-à-dire tirés des eaux profondes, sauvés par lui. Un appel pour tout baptisé aujourd’hui près des hommes et des femmes plongés dans les conflits, les violences, la quête de sens.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 1,14-20

Après l’arrestation de Jean, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ; il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. » Passant le long de la mer de Galilée, Jésus vit Simon et André, le frère de Simon, en train de jeter les filets dans la mer, car c’étaient des pêcheurs. Il leur dit : « Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. » Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent. Jésus avança un peu et il vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque et réparaient les filets. Aussitôt, Jésus les appela. Alors, laissant dans la barque leur père Zébédée avec ses ouvriers, ils partirent à sa suite.

Illustration : Jardinier de Dieu

Préparons dimanche