L’Évangile du dimanche 24 février 2019 Enregistrer au format PDF

Samedi 23 février 2019 — Dernier ajout samedi 2 mars 2019

« Soyez miséricordieux comme votre père est miséricordieux »

7è dimanche du T.O. - 1 S 26,2.7-9.12-13.22-23 / Ps 103 (102),1-2.3-4.8.10.12-13 / Lc 6,27-38

Aimer nos ennemis reste un défi car cela fait appel à une générosité hors du commun. Cet amour tient en trois postures : Faire du bien à ceux qui nous haïssent ; Leur souhaiter du bien ; Prier pour ceux qui nous maltraitent. C’est un nouveau style de vie, qui dépasse la loi du Talion. La lutte contre la violence est un combat que nous devons mener à l’intérieur de nous-même. Nous savons que le mal s’y trouve souvent, indésirable. Jésus nous invite à porter un regard autre sur soi, malgré nos pires excès, et sur les autres. Ainsi, nous pouvons regarder l’autre d’un œil neuf, bienveillant, comme nous aimerions être regardé. Cette attitude peut désamorcer la logique de la peur par la conversion de notre regard : l’ennemi est encore capable de recevoir de l’amour et d’en offrir. Alors, notre récompense sera grande ; il ne s’agit pas là d’un nouvel avoir mais d’une transformation profonde de soi pour un supplément d’être. Plus nous aimons nos frères pour eux-mêmes, plus grandit en nous la ressemblance à notre Père. C’est un chemin vers la vie éternelle.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 6,27-38

En ce temps-là, Jésus déclarait à ses disciples : « Je vous le dis, à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent.
Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient.
À celui qui te frappe sur une joue, présente l’autre joue. À celui qui te prend ton manteau, ne refuse pas ta tunique.
Donne à quiconque te demande, et à qui prend ton bien, ne le réclame pas.
Ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le aussi pour eux.
Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs aiment ceux qui les aiment.
Si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs en font autant.
Si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir en retour, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs prêtent aux pécheurs pour qu’on leur rende l’équivalent.
Au contraire, aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour. Alors votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut, car lui, il est bon pour les ingrats et les méchants.
Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux.
Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés.
Donnez, et l’on vous donnera : c’est une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans le pan de votre vêtement ; car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira de mesure aussi pour vous. »

Illustration : Jardinier de Dieu

Voir en ligne : Dimanche dans la ville