L’Évangile du dimanche 26 janvier 2020 Enregistrer au format PDF

Dimanche de la Parole de Dieu
Samedi 25 janvier 2020 — Dernier ajout lundi 27 janvier 2020

4è dimanche ordinaire - A. Is 8,23b.9,1-3 /Ps 27(26),1.4.13-14 /1 Co 1,10-13.17 /Mt 4,12-23
Il semble bien que la nouvelle de l’arrestation de Jean-Baptiste ait provoqué la prédication et les actes controversés de Jésus. Il va habiter Capharnaüm, carrefour des peuples étrangers à Israël, loin des officiels et de la pieuse Jérusalem. Il va aux frontières ; la visite de Dieu a lieu hors du territoire de l’Alliance. Jésus se présente publiquement comme héritier de la ligne prophétique, prenant à son compte les paroles de Jean-Baptiste. Convertissez-vous… Il faut nous retourner vers Dieu, vers les autres en qui il demeure. Un changement d’esprit, de comportements et de vie s’impose. C’est ce que semblent avoir saisi, sans hésitation, Pierre et André puis Jacques et Jean. Alors qu’ils étaient étrangers à Jésus, sur un simple appel, ils laissent leur père et leur barque, leur origine et leur travail. Ils optent pour la route, sans savoir encore que cette route c’est Jésus lui-même. Dans les 2 situations, la parole de Jésus provoque un détachement impressionnant. Ce détachement fait apparaître une disponibilité intérieure insoupçonnée chez ces hommes aux conditions de vie difficiles. L’appel de Jésus, ça décoiffe !

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 4,12-23

Quand Jésus apprit l’arrestation de Jean le Baptiste, il se retira en Galilée. Il quitta Nazareth et vint habiter à Capharnaüm, ville située au bord de la mer de Galilée, dans les territoires de Zabulon et de Nephtali.
C’était pour que soit accomplie la parole prononcée par le prophète Isaïe : ‘Pays de Zabulon et pays de Nephtali, route de la mer et pays au-delà du Jourdain, Galilée des nations !
Le peuple qui habitait dans les ténèbres a vu une grande lumière. Sur ceux qui habitaient dans le pays et l’ombre de la mort, une lumière s’est levée.’
À partir de ce moment, Jésus commença à proclamer : « Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche. »
Comme il marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et son frère André, qui jetaient leurs filets dans la mer ; car c’étaient des pêcheurs.
Jésus leur dit : « Venez à ma suite, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. »
Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent.
De là, il avança et il vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque avec leur père, en train de réparer leurs filets. Il les appela.
Aussitôt, laissant la barque et leur père, ils le suivirent.
Jésus parcourait toute la Galilée ; il enseignait dans leurs synagogues, proclamait l’Évangile du Royaume, guérissait toute maladie et toute infirmité dans le peuple.

Le pape François a publié le 30 septembre 2019 une lettre apostolique, Aperuit illis, dans laquelle il institue le troisième dimanche du temps ordinaire comme « Dimanche de la Parole de Dieu », cette année le 26 janvier

Jardinier de Dieu

Voir en ligne : Retraite dans la ville