L’Évangile du dimanche 30 décembre 2018 Enregistrer au format PDF

Samedi 29 décembre 2018 — Dernier ajout jeudi 27 décembre 2018

« Il a vécu notre condition d’homme en toute chose » (PE IV)

Fête de la Sainte Famille - 1 Sam. 1,20-22.24-28. / Ps 84(83),2-3.5-6.9-10. / 1 Jn 3,1-2.21-24. / Lc 2,41-52.

Anne et les parents de Jésus observent une même tradition sacrificielle, à ceci près : Anne veut consacrer son fils au Seigneur, alors que c’est Jésus lui-même qui se consacre aux affaires de son Père. Marie et Joseph ne comprennent pas mais consentent au mystère qui entoure Jésus ; leur sainteté s’exprime dans leur entière fidélité de à Dieu. La Sainte Famille de Jésus ne fut pas le modèle idéal mais une famille éprouvée, en perpétuel déplacement. Or, ce fut le creuset pour apprendre le prix de l’amour véritable, le risque de s’investir pour l’autre. Ses conditions de vie modestes rejoignent nos fragilités familiales. Au seuil de son adolescence, Jésus a signé l’expression de sa liberté personnelle par rapport à sa famille. Il nous indique aussi que, sans sa famille, croyante, Il n’aurait pas eu les bases humaines pour manifester ce qu’il avait d’unique.
A méditer.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 2,41-52

Chaque année, les parents de Jésus se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque. Quand il eut douze ans, ils montèrent en pèlerinage suivant la coutume.
À la fin de la fête, comme ils s’en retournaient, le jeune Jésus resta à Jérusalem à l’insu de ses parents.
Pensant qu’il était dans le convoi des pèlerins, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances.
Ne le trouvant pas, ils retournèrent à Jérusalem, en continuant à le chercher.
C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions, et tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses.
En le voyant, ses parents furent frappés d’étonnement, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! »
Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? »
Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait.
Il descendit avec eux pour se rendre à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements.
Quant à Jésus, il grandissait en sagesse, en taille et en grâce, devant Dieu et devant les hommes.

Illustration : Jardinier de Dieu

Voir en ligne : Dimanche dans la ville