L’Évangile du dimanche 30 juin 2019 Enregistrer au format PDF

Samedi 29 juin 2019 — Dernier ajout mercredi 3 juillet 2019

« Suis-moi »

13è dimanche du temps ordinaire - 1 R 19,16-21 /Ps 16(15),1-2.5.7-11 / Ga 5,1.13-18 /Lc 9,51-62
L’appel traverse les textes de ce jour et nous rejoint dans nos activités humaines. Lorsqu’il se fait entendre, Elisée et Jésus nous indiquent que nous devons quitter tout de ce qui était prévu pour s’engager dans l’annonce de la Bonne Nouvelle. Paul nous met en garde contre le mauvais usage de notre liberté. Exercée sans contrôle, guidée par la faiblesse humaine (la chair), elle conduit au repli et aux désirs égoïstes. La lutte qui se joue dans notre cœur -pour choisir entre l’amour et l’égoïsme- se gagne avec l’aide de l’Esprit St qui ouvre à la vraie liberté. Quant à Jésus, il nous enseigne que l’on peut être utile pour l’annonce du Royaume de Dieu si l’on regarde en avant. Nous devons nous engager sur la route avec Lui en renonçant à ce qui nous enchaîne, en restant libre avec nos biens, de sorte que nous puissions les partager avec les autres. Suivre Jésus, répondre à son appel, c’est regarder en avant et bâtir l’avenir. Cela implique de relever de nouveaux défis et risquer l’avenir à partir de ce que nous sommes aujourd’hui.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 9,51-62

Comme s’accomplissait le temps où il allait être enlevé au ciel, Jésus, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem.
Il envoya, en avant de lui, des messagers ; ceux-ci se mirent en route et entrèrent dans un village de Samaritains pour préparer sa venue.
Mais on refusa de le recevoir, parce qu’il se dirigeait vers Jérusalem.
Voyant cela, les disciples Jacques et Jean dirent : « Seigneur, veux-tu que nous ordonnions qu’un feu tombe du ciel et les détruise ? »
Mais Jésus, se retournant, les réprimanda.
Puis ils partirent pour un autre village.
En cours de route, un homme dit à Jésus : « Je te suivrai partout où tu iras. »
Jésus lui déclara : « Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête. »
Il dit à un autre : « Suis-moi. » L’homme répondit : « Seigneur, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père. »
Mais Jésus répliqua : « Laisse les morts enterrer leurs morts. Toi, pars, et annonce le règne de Dieu. »
Un autre encore lui dit : « Je te suivrai, Seigneur ; mais laisse-moi d’abord faire mes adieux aux gens de ma maison. »
Jésus lui répondit : « Quiconque met la main à la charrue, puis regarde en arrière, n’est pas fait pour le royaume de Dieu. »

Illustration : Jardinier de Dieu

Voir en ligne : Dimanche dans la ville