L’Evangile du dimanche 30 septembre 2018

Samedi 29 septembre 2018 — Dernier ajout lundi 1er octobre 2018

« Celui qui n’est pas contre nous est pour nous. Si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la »

26è du T.O.- Nb11, 25-29 ; Jc 5, 1-6 ; Mc 9, 38-48.
Deux parties dans la page d’évangile de Marc, qui s’enchaînent logiquement malgré l’apparence. Tout d’abord, Jésus invite les douze à l’ouverture. « L’esprit souffle où il veut ». L’Église n’est pas le seul lieu où souffle l’Esprit ! Toute personne qui lutte pour le bien au nom du Christ, tous les artisans de paix, de justice et de vérité contribuent à la venue du règne de Dieu. Ceux qui suivent Jésus ne sont pas meilleurs que les autres ! Moïse déjà invitait ses amis à plus de largeur d’esprit : « Ah ! Si le Seigneur pouvait mettre son esprit sur eux pour faire de tout son peuple un peuple de prophètes ! »
Jésus met en garde ensuite contre le mal qui peut détruire la communauté de l’intérieur. Le vrai danger viendrait donc du dedans ? Exercer un pouvoir sur les plus faibles, les plus petits, une domination qui les ferait tomber, c’est se détruire soi-même. Le Christ appelle à vivre et à contribuer à la vie de toute la communauté chrétienne. Que l’Esprit du Ressuscité nous conduise sur ce chemin de vie !

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (Mc 9, 38-43.45.47-48)

En ce temps-là, Jean, l’un des Douze, disait à Jésus :
« Maître, nous avons vu quelqu’un expulser les démons en ton nom ; nous l’en avons empêché, car il n’est pas de ceux qui nous suivent. »
Jésus répondit :
« Ne l’en empêchez pas, car celui qui fait un miracle en mon nom ne peut pas, aussitôt après, mal parler de moi ; celui qui n’est pas contre nous est pour nous.
Et celui qui vous donnera un verre d’eau au nom de votre appartenance au Christ, amen, je vous le dis, il ne restera pas sans récompense.
Celui qui est un scandale, une occasion de chute, pour un seul de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu’on lui attache au cou une de ces meules que tournent les ânes, et qu’on le jette à la mer.
Et si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la.
Mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux mains, là où le feu ne s’éteint pas.
Si ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le.
Mieux vaut pour toi entrer estropié dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux pieds.
Si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le.
Mieux vaut pour toi entrer borgne dans le royaume de Dieu que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux yeux, là où le ver ne meurt pas et où le feu ne s’éteint pas. »

Illustration : Jardinier de Dieu. Voir aussi :
http://www.jardinierdedieu.com/article-mc-9-38-43-45-47-48-commentaire-d-evangile-du-30-09-12-110591117.html

Voir en ligne : Dimanche dans la ville