L’Évangile du dimanche 4 août 2019 Enregistrer au format PDF

Samedi 3 août 2019 — Dernier ajout lundi 5 août 2019

Amasser pour soi-même ou être riche en vue de Dieu ?

18è dimanche du T.O. - Qo 1,2.2,21-23 /Ps 90(89),3-4.5-6.12-13.14.17ab. /Col 3,1-5.9-11 /Lc 12,13-21.

Aujourd’hui, notre attention se fixe sur les fausses sécurités qui consistent à accumuler des biens matériels. Qohéleth nous invite à une réflexion sur le sens de la vie (Vanité signifie vide de sens) avec en arrière-fond le rapport entre justice et bonheur. Jésus nous enseigne sur le détachement par rapport aux richesses. Qu’est-ce qui fonde nos ambitions ? Ce questionnement reste d’actualité alors qu’il est courant d’accumuler et de consommer de manière insensée sans penser aux besoins insatisfaits des autres. De quoi avons-nous peur ? De ne pas ‘être conforme’ à un modèle humain ambiant ? Peur compensée par plus d’avoir ? Au fond de nous-même, il y a une soif de sécurité, une inclinaison à la posséder toujours plus. Amasser pour soi-même, or ce que nous amassons reste en nous-même et subit notre sort d’être mortels. Jésus veut que nous soyons libres face à la possession des richesses matérielles. Nous entrerons dans le Royaume de Dieu sans elles, et c’est à l’amour que nous avons les uns pour les autres que nous serons jugés au terme de notre vie. Tout le reste n’est que du vent. Voulons-nous être riches de greniers ou riches de cœur ?

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 12,13-21

En ce temps-là, du milieu de la foule, quelqu’un demanda à Jésus : « Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage. »
Jésus lui répondit : « Homme, qui donc m’a établi pour être votre juge ou l’arbitre de vos partages ? »
Puis, s’adressant à tous : « Gardez-vous bien de toute avidité, car la vie de quelqu’un, même dans l’abondance, ne dépend pas de ce qu’il possède. »
Et il leur dit cette parabole : « Il y avait un homme riche, dont le domaine avait bien rapporté.
Il se demandait : “Que vais-je faire ? Car je n’ai pas de place pour mettre ma récolte.”
Puis il se dit : “Voici ce que je vais faire : je vais démolir mes greniers, j’en construirai de plus grands et j’y mettrai tout mon blé et tous mes biens.
Alors je me dirai à moi-même : Te voilà donc avec de nombreux biens à ta disposition, pour de nombreuses années. Repose-toi, mange, bois, jouis de l’existence.”
Mais Dieu lui dit : “Tu es fou : cette nuit même, on va te redemander ta vie. Et ce que tu auras accumulé, qui l’aura ?”
Voilà ce qui arrive à celui qui amasse pour lui-même, au lieu d’être riche en vue de Dieu. »

Illustration : Jardinier de Dieu

Voir en ligne : Dimanche dans la ville