L’Évangile du dimanche 7 octobre 2018 Enregistrer au format PDF

Samedi 6 octobre 2018 — Dernier ajout jeudi 4 octobre 2018

« Tous deux ne feront plus qu’un » (Benoît XVI)

27è dimanche du T.O.- Gn 2,18-24. / Ps 128(127),1-2.3.4-5.6. / Heb. 2,9-11. / Mc 10,2-16.

La première lecture nous rapporte la création du premier couple humain. Elle présente le Créateur en potier et en ‘‘chirurgien’’. Voulant le bonheur de sa création, Dieu crée la femme, quelqu’un à la fois semblable et complémentaire à l’homme. Tous deux deviendront une seule chair. Une longue vie leur est promise, mais comme le montre la controverse de Jésus avec les pharisiens, cela ne paraît pas si simple. Jésus renvoie donc ses interlocuteurs au Décalogue et, pour l’origine de la répudiation, à l’endurcissement du cœur humain. Il ajoute ceci aux Écritures : « Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! ». Cet avertissement nous renvoie à nos endurcissements … ou peut-être à notre course au bien-être matériel, notre brillant parcours professionnel, qui prédominent sur l’amour que nous devons cultiver. L’épisode des enfants présentés à Jésus peut ici nous éclairer, en nous révélant que nous devons garder l’esprit de confiance - celui des commencements - et laisser tomber nos carapaces, nos durcissements intérieurs, pour devenir perméable à l’Amour qui œuvre dans nos vies. Se laisser modeler par ce don, cet amour, comme le font naturellement les enfants.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 10,2-16

Des pharisiens l’abordèrent et, pour le mettre à l’épreuve, ils lui demandaient : « Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? »
Jésus leur répondit : « Que vous a prescrit Moïse ? »
Ils lui dirent : « Moïse a permis de renvoyer sa femme à condition d’établir un acte de répudiation. »
Jésus répliqua : « C’est en raison de la dureté de vos cœurs qu’il a formulé pour vous cette règle.
Mais, au commencement de la création, Dieu les fit homme et femme.
À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair.
Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! »
De retour à la maison, les disciples l’interrogeaient de nouveau sur cette question.
Il leur déclara : « Celui qui renvoie sa femme et en épouse une autre devient adultère envers elle.
Si une femme qui a renvoyé son mari en épouse un autre, elle devient adultère. »
Des gens présentaient à Jésus des enfants pour qu’il pose la main sur eux ; mais les disciples les écartèrent vivement.
Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit : « Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent.
Amen, je vous le dis : celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas. »
Il les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains.

Illustration : Jardinier de Dieu

Voir en ligne : Dimanche dans la ville