L’Évangile du dimanche 8 mars 2020 Enregistrer au format PDF

2e dimanche de Carême
Samedi 7 mars 2020 — Dernier ajout lundi 9 mars 2020

2è dimanche de Carême - Gn 12,1-4a /Ps 33(32),4-5.18-19.20.22 /2 Tm 1,8b-10 /Mt 17,1-9
Le 2e dimanche de Carême est celui de la Transfiguration mais aussi celui d’Abraham, père des croyants. Abraham reçoit de Dieu l’appel à quitter la stabilité et la sécurité pour s’aventurer loin de ses repères, sans autre assurance que la parole de Dieu. Son chemin serait-il celui de notre vie ? Nous y passons alternativement du désert à la montagne, sans nous installer car la vie nous pousse en avant. Le désert exprime nos limites et fragilités ; la montagne nos moments de gloire et d’éternité. Nous sommes tentés de stopper la marche et de dresser des tentes dans des moments lumineux. Mais non ! C’est dans les réalités du temps ordinaire, truffé d’épreuves, que Dieu veut faire sa demeure et nous accompagner pour vivre notre transfiguration. A la fin du récit, Moïse et Elie ont disparu car le 1er Testament se récapitule en Jésus. Il ne s’agit plus de se conformer à un écrit mais de s’attacher à Jésus et de l’écouter.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 17,1-9

En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmena à l’écart, sur une haute montagne.
Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière.
Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s’entretenaient avec lui.
Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est bon que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »
Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre, et voici que, de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie : écoutez-le ! »
Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent face contre terre et furent saisis d’une grande crainte.
Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et soyez sans crainte ! »
Levant les yeux, ils ne virent plus personne, sinon lui, Jésus, seul.
En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. »

Illustration : La Transfiguration du Christ est une peinture à l’huile sur panneau réalisée au début des années 1480 par le peintre italien de la Renaissance Giovanni Bellini. L’œuvre est conservée au musée de Capodimonte à Naples.

Transfiguration

Jardinier de Dieu

Voir en ligne : Retraite dans la ville