L’Évangile du dimanche 9 février 2020 Enregistrer au format PDF

Dimanche de la santé
Samedi 8 février 2020 — Dernier ajout lundi 10 février 2020

5è dimanche du T.O. A - Is 58,7-10 /Ps 112(111),1a.4-9 /1 Co 2,1-5 /Mt 5,13-16

Isaïe réagit contre une forme de culte qui serait coupé de la pratique de la charité et de la justice. Il rappelle les attitudes élémentaires de la fraternité, des manières d’être qui donnent vie aux autres et font jaillir force et lumière. L’homme de justice sera lumière des nations dans la mesure où il donnera l’exemple du partage avec les plus malheureux et de la lutte contre l’injustice. De même, Jésus nous invite à être le sel de la terre et la lumière du monde non pas tellement par notre enseignement de sagesse, mais surtout par notre témoignage. Etre sel pour rehausser et donner sens aux petits et grands moments du quotidien, notamment quand la désespérance pourrait l’emporter. Apporter de la lumière combien nécessaire pour s’orienter dans les dédales de nos vies ; lumière apaisante quand elle vient réchauffer les cœurs isolés ou blessés. C’est ce que Jésus attend de ses disciples, des hommes et des femmes comme tout le monde mais dont la vie aura cette qualité : relever le goût de la vie et des événements.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 5,13-16

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel devient fade, comment lui rendre de la saveur ? Il ne vaut plus rien : on le jette dehors et il est piétiné par les gens.
Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée.
Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison.
De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors, voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux. »

Voir l’article Temps fort à Binic en Communauté pastorale

Illustration : Jardinier de Dieu

Voir en ligne : Retraite dans la ville