« La Vacance » de Monsieur Hulot Enregistrer au format PDF

Mercredi 29 août 2018

Le plus populaire des Français s’est retiré avec fracas médiatique.
M’est avis qu’on peut démissionner quand on est à l’origine de la mission, engagé de son propre chef.
Nicolas Hulot n’avait pas choisi de servir, il avait été choisi, enfin proposé par le Premier Ministre et nommé par le Président de la République. Ministre d’État, une des plus hautes fonctions de la République. C’est navrant de prendre ainsi la porte, un peu cavalier, voire discourtois. Attendons la passation de pouvoir si elle a lieu.
On ne peut toutefois n’être qu’à demi-surpris. Monsieur Hulot, le clin d’œil avec le grand Jacques est volontairement rappelé, car sans être un comique, Nicolas avait un comportement singulier, un peu théâtral, il jouait un rôle.

Au sein du Gouvernement, il était le poil à gratter, l’électron libre, le grain de sable qui grippait un peu parfois le mécanisme politique. Dans une docte assemblée, dans la gouvernance du pays, il est bon d’avoir un élément qui perturbe, qui rappelle quelques nécessités incontournables. Un empêcheur de tourner en rond, mais pour la bonne cause.

L’écologie, l’avenir de la Planète est un sujet de préoccupation majeure. On sent de l’inquiétude chez les peuples, surtout ceux qui voient venir des catastrophes maritimes. Le pape François l’a lui-même rappelé dans son encyclique « Laudato Si », la Maison commune souffre, il y a lieu de réagir.

L’environnement, notre biosphère, est certes menacé, les abeilles disparaissent, signe avant-coureur de panique. L’écologie telle la guerre, est une affaire trop sérieuse pour être confiée aux seuls spécialistes. Une prise de conscience pointe dans beaucoup de pays, n’en déplaise au Grand Sam.
Le départ du Ministre de la Transition écologique et solidaire est un électrochoc pour le Pouvoir, l’absence du chantre ne doit pas arrêter le concert.
Comme il est dit dans la Bible « tais-toi honorable vieillard, laisse jouer la musique ».

Voir en ligne : Nicolas Hulot

Vos témoignages