Laurence et Sophie, codirectrices de l’Ecole Notre-Dame

Lundi 10 décembre 2018 — Dernier ajout mardi 18 décembre 2018

Après le décès brutal, au mois d’août de Bruno Auffray, directeur de l’école Notre-Dame de Plérin, Laurence Ripert et Sophie Desbois ont accepté d’assurer l’intérim pendant l’année scolaire 2018-2019. Une situation inédite que les deux enseignantes assument avec entrain.

Laurence Ripert
Laurence Ripert

Laurence Ripert a commencé son parcours d’enseignante, en 1994, à l’école du St-Esprit au Légué, puis à l’Ecole Jean Leuduger. Elle retourne ensuite au Légué pour assumer la direction de l’école jusqu’à sa fermeture. Depuis 2006, elle est enseignante à l’Ecole Notre-Dame de Plérin.

Sophie Desbois
Sophie Desbois

Sophie Desbois a débuté sa carrière en 2000 à St-Donan en tant que directrice avant de devenir enseignante à l’école Notre-Dame en 2007, dans le cycle 3 (CM).

Comment s’est passée votre nomination en tant que directrices ?

L’ancien directeur Bruno Auffray est décédé au mois d’août à une période trop proche de la rentrée pour lancer un recrutement classique de directeur. La Direction de l’Enseignement Catholique (DEC) a souhaité que la direction de l’école soit reprise par un membre de l’équipe enseignante. Nous avons beaucoup communiqué entre nous et nous avons jugé, toutes les deux, que ce serait intéressant et motivant de le faire ensemble. Nous savions que nous pouvions compter sur le soutien de toute l’équipe en place.
C’est la première fois qu’une codirection est mise en place dans une école du département. _ C’est une situation exceptionnelle, acceptée par la Direction académique, qui durera un an.

Comment avez-vous vécu la rentrée de septembre 2018 ?

La rentrée a été forte en émotions pour l’équipe enseignante, les parents, les enfants. Après ce décès brutal, ce n’était pas facile de se remettre au travail. Nous avons été bien soutenues par les parents et toute la communauté. On s’est senti porté.
Concrètement, nous enseignons dans la même classe de CM1-CM2 et nous partageons la semaine : 2 jours en classe et 2 jours de direction pour chacune. Cette organisation est plus simple et elle nous permet de gagner du temps pour échanger sur le quotidien de la classe et sur la fonction de direction.

En quoi consiste précisément la fonction de direction ?

Elle comporte plusieurs volets. C’est d’abord les relations avec les familles, au quotidien. En début d’année, nous avons, par exemple, participé à l’accueil des nouveaux parents. Cette proximité avec les familles est intéressante et motivante. Les trois premiers mois ont été très positifs.
C’est ensuite un travail administratif : le lien avec la Direction de l’Enseignement Catholique, l’inspection académique, la gestion des personnels et des élèves. Au quotidien, il faut répondre aux mails et à divers courriers.
C’est aussi la gestion financière de l’école en lien avec l’OGEC, les relations avec les partenaires que sont la mairie, la paroisse, les associations (APEL, OGEC).
L’Ecole Notre-Dame accueille cette année 347 enfants dans 14 classes, avec 16 enseignants.

Quels atouts mettez-vous en avant pour attirer de nouveaux parents et enfants ?

Nous privilégions l’accueil, la proximité avec les familles. Lors de l’inscription d’un nouvel enfant, nous ne nous limitons pas aux renseignements administratifs, nous prenons le temps de discuter avec les parents. Certains sont d’ailleurs surpris par notre disponibilité.
Nous privilégions aussi l’écoute, la prise en compte de chaque enfant en fonction de ses particularités. Nous mettons en avant nos valeurs, par exemple, la catéchèse mais aussi la coopération inter-classes, qui permet aux grands comme aux petits, d’aller vers l’autre pour grandir.

Comment sont organisés les temps de culture chrétienne, à l’école Notre-Dame ?

En maternelle, nous avons mis en place 5 à 6 matinées de catéchèse par an. Par exemple, tous les enfants de maternelle (125) se retrouveront bientôt en ateliers pour préparer l’Avent. _ Les enfants passeront dans chaque atelier : coloriage, chant, lecture, histoire….. Ils participeront ensuite à une célébration avec les CP.
En CP, l’enseignant choisit un thème d’année pour aborder les grands événements, la découverte de personnalités en lien avec la religion. En CE et CM, nous nous appuyons sur les documents « Zou et Anne Léo », comportant un DVD et chaque enfant a un fichier individuel. A raison d’une heure par semaine, nous travaillons sur des supports interactifs très intéressants. _ Nous abordons par exemple les différentes religions, la vie de Jésus, les musiques liturgiques … Les enfants aiment beaucoup démarrer les séances avec des supports audio-visuels.

Quelle est la place des parents dans l’Ecole ?

Les parents sont représentés dans deux associations. L’APEL (Association des Parents d’Elèves de L’enseignement Libre) est une association très dynamique qui regroupe près de 80 familles. Elle organise les divers événements et manifestations de l’école : l’expo LEGO, les différentes ventes, la kermesse… Ils ont, par exemple, organisé un pique-nique de rentrée pour les nouveaux parents et d’une manière générale, ils sont très présents dans le fonctionnement de l’école, tout au long de l’année. Ils mettent en place des matinées de travaux, en cas de besoin.
L’OGEC est composée de parents qui s’occupent des finances de l’école. Ils n’hésitent pas à donner du temps pour gérer au mieux l’équilibre financier des comptes. Ces deux associations sont ouvertes à tous les parents. Le bon fonctionnement et la pérennité de l’Ecole reposent en partie sur elles.

Quels sont vos axes prioritaires pour l’année 2018-2019 ?

Nous continuons à travailler sur le projet d’établissement. Il est établi pour 3 ans par le Conseil d’Établissement qui réunit tous les représentants de la communauté éducative (enseignants, personnels, associations de parents, paroisse…).
La coopération inter-classes est le fil conducteur de nos activités durant toute l’année.
Quand une classe travaille sur un thème : la Route du Rhum, le golf, … elle en fait profiter les autres classes. Chacun peut ainsi apporter ses idées au service de tous.
L’école a son notre propre carnaval dont l’objectif est d’apporter un peu de dynamisme durant un après-midi, en faisant le tour du bourg. Nous essayons, cette année, de faire le lien entre l’animation musicale qui a lieu, chaque semaine dans 4 classes et le carnaval en travaillant, par exemple, sur le rythme.
Nous poursuivons également notre coopération avec les autres écoles primaires du secteur et avec le collège. En octobre, les élèves de CP/CE ont effectué une marche pastorale avec les autres écoles primaires catholiques pour rejoindre St Eloi où nous avons eu une célébration sur le thème « Prenons le large », suivie d’un pique-nique et de jeux collectifs.

Comment allez-vous préparer Noël ?

Cette année, nous mettons l’accent sur l’Avent. Le 30 novembre, nous allons lancer les projets pour les 4 semaines de l’Avent avec les classes du CE1 au CM2. Chaque classe aura une mission. Nous voulons rendre les enfants acteurs durant cette période qui précède Noël.