Message de Noël 2019 de Mgr Denis Moutel, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier Enregistrer au format PDF

Jeudi 26 décembre 2019 — Dernier ajout lundi 30 décembre 2019

Message de Noël 2019 Mgr Denis Moutel
Évêque de Saint-Brieuc et Tréguier

Noël, quand des chemins s’ouvrent dans les cœurs.

« Allons jusqu’à Bethléem pour voir ce qui est arrivé » (Luc 2,15). C’est ce que disent les bergers après l’annonce faite par les anges. Ils sont dans la nuit, dans les incertitudes de leur condition. Comme certains d’entre nous pour qui Noël peut signifier solitude. Mais, à Noël, beaucoup de personnes se mettent en route vers une crèche pour regarder, pour s’étonner, pour comprendre -peut-être- ce qui est arrivé.

Pourquoi prendre ce chemin ? … par curiosité, par habitude, mais aussi en raison d’un beau mouvement intérieur … C’est vrai, notre cœur bouge à l’approche de Noël ! Nous nous sentons capable d’aimer, et même un peu plus que d’ordinaire. D’où vient donc ce mouvement qui nous saisit au plus intime de nous-mêmes et qui nous rapproche les uns des autres ? D’où viennent toutes ces lumières ?

C’est la lumière de Bethléem, mais il existe aussi une lumière qui s’allume comme par l’intérieur. Par exemple, ces derniers jours, quand il était difficile de se déplacer, vous avez peut-être entendu comme moi, à la radio, ce merveilleux récit d’une femme, aide à domicile. Elle raconte comment elle a marché, marché à Paris, marché. Et elle dit, avec une grosse fatigue mais aussi une lumière dans les yeux : « je ne pouvais pas laisser seule la dame âgée chez qui je vais tous les jours. Avec deux heures de retard, j’y arrive quand même. »

Et puis aussi … Ces jeunes scouts qui ont reçu, le 15 décembre, la lumière de Bethléem, lumière de la paix, Des personnes qui organisent un marché de Noël solidaire ou d’autres qui ont accueilli pour les « tables ouvertes », il y a quelques jours. Et aussi ces familles qui accueillent des migrants ou qui les accompagnent dans leurs démarches.

En fait la crèche nous parle d’amour, de l’amour de Dieu pour chacun, quelle que soit sa condition, avec ses doutes et ses blessures, ou avec nos mains trop fermées sur nos richesses. Quand nous sommes devant la crèche, devant le mystère de la Nativité, des chemins s’ouvrent dans nos cœurs : chemins de tendresse et de douceur, de compréhension et de dialogue, de pardon et de réconciliation, c’est l’œuvre de Dieu, mais il a besoin de nous pour l’annoncer.

Joyeux Noël à vous et à tous ceux dont vous vous rendrez proches !

+ Denis Moutel
Évêque de Saint-Brieuc et Tréguier.