Pardon 2020 Notre Dame du Vaudic à Pordic Enregistrer au format PDF

Dimanche 6 septembre 2020
Mardi 8 septembre 2020 — Dernier ajout vendredi 11 septembre 2020

Cliquer sur la photo pour voir le diaporama.

https://www.flickr.com/photos/97448015@N05/albums/72157715873447561

Le pardon de Notre Dame du Vaudic était célébré ce dimanche (le plus proche de la nativité de la Vierge Marie (ndlr le 8 septembre) à l’église Saint Pierre de Pordic, l’espace confiné de la chapelle ne permettant pas de célébration actuellement avec la propagation du virus Covid.

Après une procession de la maison paroissiale Saint Pierre à l’église, les paroissiens Pordicais, Plérinais ont assisté à la célébration présidée par l’abbé Éric Le Forestier (prêtre en retraite à Tréveneuc sur la paroissse d’Étables sur Mer et toujours très actif sur notre Communauté pastorale) accompagné du diacre Paul Plantet.

La Parole du jour était : " Quand 2 ou 3 sont réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux " et comme l’a dit Éric dans son homélie : « Notre assemblée n’est pas que communauté humaine comme le serait l’assemblée générale d’une association ; notre assemblée provoque la présence du Seigneur : c’est lui qui nous réunit et cette présence dans la Foi modifie le regard que nous pouvons avoir les uns sur les autres » - « Aujourd’hui, ne fermons pas notre cœur, mais écoutons la voix du Seigneur » avons-nous chanté dans notre psaume de méditation.
La Parole du Seigneur est faite pour être écoutée, accueillie.
Que nous dit elle encore : A travers le prophète Ézéchiel de notre 1re lecture, elle élève encore un peu plus le niveau de cette attention à l’autre, aux autres : « je fais de toi un guetteur … un veilleur » ,
C’est l’attitude de l’Église quand à travers ses écrits elle dénonce les fausses routes de l’homme, au risque de ne pas être comprise ou même d’être critiquée lorsqu’elle rappelle que tout être humain doit être respecté parce que créé à son image, que la création aussi doit être respectée parce que Dieu nous l’a confiée pour le bien de tous
C’est que fait le pape François quand il écrit « Nos styles de vie poussent la planète au-delà de ses limites, la Création gémit … non au pillage, oui au partage » !

La chapelle Sainte Marie du Vaudic remonte à une époque très reculée. Sur un ancien cadastre on parle de la chapelle Sainte Marie du Vaudi, une bulle d’indulgence fut donnée à février 1387 en faveur de sa reconstruction. Une particularité est que le transept a plus de longueur que la nef elle-même. Elle mesure 18 m de long sur 6.33 m de large, superficie de 200 m2. Il est écrit dans le registre paroissial qu’un miracle a eu lieu vers 1750 (fait raconté par Mme de Gerlin de Bourgogne, mère de Mme de Tréveneuc).

Voir en ligne : Le Pape François et la sauvegarde de la Création “ Non au pillage, oui au partage ”

Documents à télécharger