Pardon 2020 Notre Dame de la Cour à Lantic - Samedi 15 août 2020 - Enregistrer au format PDF

Mercredi 19 août 2020 — Dernier ajout lundi 24 août 2020

https://www.flickr.com/photos/97448015@N05/albums/72157715534960101 (cliquer sur la photo pour voir le diaporama)

Le 15 août, à Notre Dame de la Cour en Lantic, c’est le traditionnel pardon autour de sa chapelle du XVè siècle. C’est aussi un lieu de pèlerinage. Les marcheurs partis de Binic, l’ont rappelé en mettant leurs pas dans ceux des Terre-Neuvas revenus de la grande pêche d’Islande et de Terre-Neuve.
Présidée par l’abbé Roland Le Gal, curé de la Communauté pastorale Étables sur Mer et Notre Dame de la Mer, cette journée a commencé par la messe en plein air animée par le bagad de St Ké.
Dans son homélie, Roland, nous invite à contempler Marie en marche vers sa cousine Elisabeth, à être une Église en sortie.
« Marie vient de recevoir la visite de l’ange Gabriel lui annonçant qu’elle était choisie par Dieu pour donner au monde son Fils, le Sauveur attendu. Marie se révèle la servante du Seigneur. Nous aurions pu penser que la première visite que Marie allait effectuer ce serait celle de se rendre à Jérusalem, au temple. Or sa première démarche est de rendre visite à sa cousine Elisabeth ». « Quelle chance pour nous, en cette période troublée de savoir que le Christ Jésus se fait présent à nos angoisses, à nos peurs, à nos craintes, mais aussi nous invite à convertir notre cœur pour accepter de changer nos habitudes de vie.
Célébrer dans ce champ plutôt que dans la chapelle pour respecter les barrières sanitaires. Une chance de vivre ce pèlerinage comme étant nous-mêmes une Église en sortie ».

La célébration dégageait un climat de recueillement, de fraternité, de partage, de joie. Le lieu s’y prêtait ayant la chapelle en toile de fond, le soleil généreux, la verdure, un autel champêtre finement décoré.
Un repas, lui aussi champêtre attendait les pèlerins, un autre moment de convivialité. Merci aux commerçants de Lantic et à la municipalité.
Puis, à 15h00, c’est le temps de la procession mariale dans le bois de Bourgogne, accompagnée par le bagad St Ké.
Les bannières des relais et des paroisses voisines témoins de la foi de nos ancêtres, ont suivi la croix de procession et précéde le bateau et la statue de Marie.
Les pèlerins, toutes générations confondues se sont mis en marche à la suite de Marie. Les abbés Éric Le Forestier, Kosi Espoir Agidi [1], prêtre en service d’été sur notre Communauté pastorale ont rejoint Roland pour la procession mariale.
Quatre étapes ont soutenu la prière autour de passages d’Évangile nous invitant, à l’exemple de Marie, à tourner notre regard vers le Christ.
1re halte : Marie prend soin de sa cousine Elisabeth - ( St Luc : Elle se mit en route …… ).
2e halte : Marie soigne son cœur - ( St Luc : Marie conservait tous ces événements dans son cœur).
3e halte : Marie se fait proche de toutes les générations - ( St Luc : Rencontre de Siméon au temple).
4e halte : Marie porte la prière des souffrants - ( St Jean : Marie au pied de la croix).

Cantiques, bagad, prières, intentions, ont ponctué ces temps de méditation dans la sérénité, le recueillement, la beauté des lieux.
A la fin de la célébration mariale, les prêtres ont béni les enfants présents :
" Nous te glorifions, Seigneur, par ton Fils bien-aimé, Jésus, la Parole vivante que tu nous as révélé grâce au oui de Marie. Avec lui, les chrétiens sont invités à établir la paix, à rompre le pain, à vivre de ton Esprit. Bénis tes enfants et pose sur eux ton regard d’Amour. Amen ! "

Et l’on sait bien, en Bretagne, qu’un pardon religieux ne va pas sans son côté profane. La fête foraine a pris la suite, les galettes et les frites aussi sans oublier le concert de Acoustic Ladyband. Et pourquoi pas prendre le temps de trinquer avec modération.

Puisse cette journée épanouir notre vie humaine et spirituelle.
« Marie, conduis nos pas vers le Seigneur ».

Documents à télécharger