Quel Carême cette année ? Enregistrer au format PDF

Mercredi 6 mars 2019

Tous les ans c’est la même question : quel objectif je vais me donner, quel va être mon « effort de carême » ?

Les aînés se souviennent des privations que l’on s’imposait : fermer les boites de bonbons et de sucreries, ranger le paquet de cigarettes, l’abstinence de viande le vendredi, le jeûne le mercredi des cendres et le vendredi saint. Mais le carême n’est pas d’abord un temps de privation ; c’est davantage un temps de conversion, de progression pour sortir d’une routine qui nous endort : se rapprocher de Dieu et se rapprocher les uns des autres.
Se rapprocher de Dieu par exemple en lisant chaque jour un passage biblique, en lisant un document du pape François (« la joie de l’Évangile », « la joie de l’amour », « Loué sois-tu », que l’on peut télécharger sur internet).
Se rapprocher les uns des autres dans les multiples facettes de notre vie quotidienne : famille, quartier, loisirs, travail, associations ….

Et si, en plus de nos choix individuels, nous choisissions aussi un effort communautaire de carême, c’est-à-dire qui soit vécu autant sur la paroisse de Notre Dame de la Mer avec ses six relais que sur celle d’Étables avec ses six relais, qui soit vécu par chaque chrétien de nos douze relais.
La routine n’est pas que dans notre vie personnelle ; elle est aussi dans celle notre communauté pastorale. Ne pensons pas que rien ne puisse ou ne doive changer !

L’esprit de notre festival « Cap Fraternité » peut être un bon soutien pour ce temps de conversion :
- parce que nous allons le vivre ensemble à travers les multiples animations détaillées dans ce bulletin.
- parce que ces animations ont vocation à tisser ou consolider des liens autant entre nous à l’intérieur de notre communauté « Littoral Ouest », qu’avec les « périphéries » de cette communauté. Nous désignons par là les personnes qui ne partagent pas la vie de notre communauté mais qui sont importantes pour nous parce qu’elles vivent dans les mêmes communes que nous. Etre une « Eglise de sortie » comme nous y invite le pape François, c’est nous donner les moyens de les rencontrer, de partager quelque chose avec elles. Personne ne doit se dire « ça ne me concerne pas » ; se le dire signifierait que nous ne nous sentons pas en communion avec les membres de la communauté, ses diacres et ses prêtres.

Effort de carême individuel, effort de carême communautaire, les deux pourraient être animés par cette même idée « change ton regard sur l’Eglise locale, sur tes prêtres ». Deviens « partenaire »  ! Que d’efforts gaspillés à résoudre des petits problèmes internes conséquence de jalousies, d’égoïsmes, d’esprits de contradiction ! La priorité devrait être de rechercher le bien commun de la communauté pastorale avant celui de notre relais ou même de notre paroisse. Nous n’avons pas un « pré carré » à défendre mais le Royaume de Dieu à construire ici bas chez nous !

« Élargis l’espace de ta tente, nous demande le prophète Isaïe en 54,2, allonge tes cordages, affermis tes pieux … ».

C’est une autre manière de vous inviter à être acteurs ensemble de ce festival « Cap Fraternité » et de vivre ainsi un temps de Carême régénérateur pour nous, pour notre communauté, pour l’Église !

La joie de l’Evangile en pdf

La joie de l’amour en pdf

Loué sois tu en pdf