Retour sur le temps fort à Binic le dimanche 9 février 2020 Enregistrer au format PDF

qui était aussi le dimanche de la Santé
Lundi 24 février 2020 — Dernier ajout jeudi 5 mars 2020
2020 02 le 9 Temps fort à Binic et dimanche de la santé

Ce dimanche 9 février 2020 était un temps fort pour les 2 paroisses (Notre Dame de la Mer et Étables sur Mer à Binic.

Le thème de la journée était : « Vous êtes le sel de la terre … De vos mains jaillira la lumière … » en lien avec l’Évangile du jour.
La journée a commencé par un partage d’Évangile à 9h15 avec 20 participants où chacun a pu exprimer comment il entendait les Paroles du Christ et comment vivre ce message concrètement dans sa vie d’aujourd’hui.

Il y avait à 10h00 une préparation au baptême pour 3 enfants en âge scolaire Aedan - Yanis et Océane qui ont reçu au cours de la célébration la prière des chrétiens le « Notre Père ».

A 11h00 messe à l’église Notre Dame du Bon Voyage à Binic, c’était aussi ce dimanche le dimanche de la santé, les paroisses avaient proposé aux personnes qui le souhaitaient de recevoir pendant la célébration le sacrement des malades : 2 personnes avaient répondu à l’appel pour la célébration de ce jour.
Au début de la célébration, l’abbé Roland Le Gal a proposé aux jeunes enfants (3-7 ans) d’aller à l’oratoire pendant la première partie de la célébration pour un éveil à la Foi avec Anne Lannou animatrice et quelques parents.

Comme l’avait proposé la coordinatrice KT et les animateurs catéchiste, ce temps fort se déroulait sur la journée avec pique-nique de 12h15 à 13h30 puis le temps fort (de 13h45 à 15h30) à l’école Notre Dame des Noés pour les jeunes et les parents, aux salles paroissiales pour les ados.

Pour les adultes (une vingtaine de parents), ils sont restés à la cantine de l’école pour un temps de partage avec l’abbé Roland Le Gal et Malu Guillet.
Le thème abordé pour l’atelier adulte de l’après midi : « Qui est lumière pour moi dans ma vie ? Pour qui suis-je lumière ? En quoi ? Et quels en sont les fruits ? »
Les participants venaient d’horizons divers dont les parents pour une bonne moitié. Par petits groupes nous avons cherché et partagé sur le thème présenté par l’abbé Roland Le Gal et Malu Guillete. Pour être plus concret chacun a été invité à partager une rencontre qui l’a éclairé et qui a changé quelque chose dans sa vie. Ces échanges en petits groupes ont été, d’après les participants, « intéressants, enrichissants, profonds, agréables, sincères mais un peu courts … à poursuivre … ».

Pour les ados avec leurs animateurs qui étaient regroupés aux salles paroissiales les thèmes abordés était :

- Le don du sang

pourquoi ? (animé par Gérard Drevet et Marie-Christine Martin)
Le don du sang est un cadeau. Il sauve. Il fortifie le malade, lui redonne force. C’est un geste gratuit. Pour nous désormais, voir les pancartes au bord de la route aura du sens et nous inviteront à en parler autour de nous jusqu’à que nous pourrons à notre tour donner notre sang. Merci Gérard, merci Marie-Christine pour votre dynamisme qui donne envie d’être un jour « donneur ».

- Recevoir l’onction des malades pourquoi ? (animé par Bruno qui avait reçu le matin l’onction des malades).
Sa foi en Dieu interpelle. Croire en Dieu – Amour quand on traverse tant de souffrances et aussi sa foi en la Force de L’Esprit-Saint, le bienfait des sacrements. « Je suis en vie. C’est peut-être que le Seigneur me demande encore des choses aujourd’hui. Par exemple de partager cet après-midi avec vous , d’assurer l’accueil à la maison paroissiale, d’être attentif à mes petits enfants. Les jeunes ont vraiment été admiratifs. Ils ont aimé le slogan de Bruno : « A part ce qui ne va pas, tout va bien. »
De son côté, Bruno retient la capacité d’écoute des jeunes.
Merci Bruno.

- Être hospitalière au pèlerinage de l’hospitalité diocésaine à lourdes quand on a 17 ans ? animé par Elisabeth Audouard et Clara, jeune lycéenne qui a participé avec d’autres camarades au pélé diocésain de l’hopitalité 2019 à Lourdes.
Clara, en toute simplicité, a exprimé tout le vécu de cette semaine au contact des malades, ses émotions, son admiration devant la sérénité de bien des malades, leur abandon .
Elisabeth a aussi donné son témoignage et commenté une vidéo nous montrant les malades et les hospitaliers dans le sanctuaire de Lourdes.Ce qui a permis aux jeunes de visualiser les lieux.
Merci Clara, merci Elisabeth.
Merci les jeunes .

Dans les salles des classes de l’école les différents groupes se sont retrouvés
Les 3e année se sont retrouvés autour de Yves Piron (diacre sur la paroisse d’Étables sur Mer) et sa femme Cathy qui ont reçu une mission spéciale de l’évêque : s’engager dans la pastorale des migrants.
Question d’un jeune : " c’est quoi déjà un migrant ? "
Un réfugie, un étranger … c’est avant tout un être humain. Les enfants ont regardé 2 petites vidéos qui les ont captivés : l’histoire de « la girafe sous la pluie » et l’histoire d’Ulrich, un jeune migrant du Cameroun qui raconte son arrivée en 2017 à Saint-Brieuc. Ils ont découvert que oui, ici aussi, à côté de nos maisons, il y a des jeunes migrants, des familles avec des enfants qui dorment encore dehors. Ils viennent d’Albanie, Géorgie, d’Afrique et même de Mongolie …. et c’est très difficile pour eux d’obtenir le " droit d’asile " et de pouvoir rester vivre en France.

Les 2e année se sont retrouvés autour d’Élodie et les catéchistes de 2e année pour un travail " autour de faire mémoire ".

Les 1re année étaient une dizaine à vivre la 2e étape vers le pardon, avec les catéchistes de 1re année, à l’école. Ils ont découvert la vie de Charles de Foucault et joué avec des cartes sur les " béatitudes ".

A la fin de la rencontre vers 15h20 les jeunes et leurs catéchistes ainsi que les parents se sont réunis autour de Yves (diacre) dans la cantine pour un court temps de prière et chacun est reparti avec un grain de sel, un grain de folie ! thème de la journée.

Les jeunes de la « pasto jeunes » sont repartis aussi avec un grain de sel remis par Emmanuel Briand (diacre) ou l’abbé Roland Le Gal après une relecture de l’évangile du jour et une explication concernant la remise de ce grain de sel … ce grain de folie !

Chacun , jeunes, accompagnateurs, intervenants, a reçu ce grain de sel avec ces paroles : « Toi, le sel de la terre, de tes mains jaillira la Lumière. ». Roland ayant pris le temps de remettre en mémoire et dans les cœurs cet appel du Seigneur s’adressant à chacun, chacune, aujourd’hui, là où il, elle, se trouve « TOI …. »
Merci Roland.
Bel après-midi, riche par les rencontres, le respect, l’écoute, la prière .

Vidéo You Tube :