Sauvés ! Enregistrer au format PDF

Jeudi 27 décembre 2018

Edito de M. François Rochmann, diacre sur la paroisse Saint François de Molitor pour le 3e dimanche de l’Avent.

Ce dimanche nous voyons apparaître sur la verrière le troisième personnage qui nous représente.

Verrière église St François de Molitor (16e) - JPEG - 87.3 ko
Verrière église St François de Molitor (16e)

Nous devrions éprouver une grande joie et pourtant l’actualité ne nous y encourage pas, à constater la violence actuelle, quelle que soit la forme qu’elle prend dans le monde et en France en particulier.

Pourtant, chrétiens que nous sommes, dans l’attente de la venue du Christ, nous sommes veilleurs car prêts à L’accueillir dans notre cœur, nous sommes convertis car notre écoute et notre fidélité à sa Parole nous convertissent et nous transforment ; nous voici maintenant sauvés ou bientôt sauvés puisque Sa venue est proche.

Mais comment accueillir vraiment le Christ pour qu’Il puisse changer nos vies, comment présenter à notre prochain notre Seigneur et notre Dieu qui nous sauve ? « Que devons-nous faire ? » demandent les foules qui venaient se faire baptiser. Jean leur répond, il ne leur demande rien d’extraordinaire : « celui qui a plus qu’il ne lui en faut qu’il le partage…ne faites violence à personne… ». Pas si facile à faire pour les uns, découverte extraordinaire toutefois pour les autres. Les hommes et les femmes présents sur les ronds-points viennent de découvrir leur prochain, l’autre avec ses souffrances et ses difficultés ; « regardez votre frère comme un frère » dit encore l’évangile. Le mal-vivre a permis la rencontre sur ces lieux où fraternité et solidarité se sont concrétisées. Monseigneur Aupetit ne nous soumettait-il pas la semaine dernière la question de « l’urgence de la fraternité » ?

Souhaitons que ces lieux de rencontre se répandent sur leurs chemins de traverse avec autant de conviction et de désintéressement pour aller jusqu’aux frontières !

Partageons tous ensemble nos préoccupations, nos angoisses, nos doutes pour reconstruire notre société. !

Dialoguons avec foi, la foi qui libère !

Préservons-nous de la mauvaise, celle qui aveugle, qui enferme dans des idéaux et des idées préconçues, celle qui empêche d’accueillir l’autre et de l’écouter en vérité !

Il n’y a que la Foi qui sauve !

François Rochmann le 16 octobre 2018
diacre

Crèche St François de Molitor (16e) Détail crèche St François de Molitor