Sois loué, mon Seigneur pour frère vent et pour l’air … Enregistrer au format PDF

Dimanche 31 mai 2020 — Dernier ajout mardi 2 juin 2020

Dans beaucoup de religions anciennes, « le vent est considéré comme le souffle de Dieu » dit le nouveau Théo. Les grecs en ont même fait un dieu, Éole, que nous trouvons désormais dans le mot éolien.

En ce temps de méditation sur Laudato si’, il est heureux de revoir la prière de Saint François dans sa louange des créatures. La Pentecôte est pour les chrétiens comme le Vent « le vent souffle où il veut et tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va » (Jn 3/8). C’est un peu une image de l’Esprit-Saint.

Mais Saint François joint au vent « l’air … par quoi tu donnes soutien à tes créatures ».
Puisque désormais nous pouvons prendre l’air, l’air pur de la mer et des forêts, rendons justice à ce petit mot si fréquemment utilisé.
Merci à Lavoisier qui, le premier, fit connaître la nature de l’air. Passons sur les expressions négatives, telles que de quoi j’ai l’air, ou prendre de grands airs. Retenons surtout l’importance de l’air que l’on respire, notre atmosphère.
Même nos maisons, surtout bombardées d’aérosols sont pleines de microscopiques impuretés.
Dans les villes, il est l’objet de recherches et d’attentions, car l’air véhicule, avec son oxygène et son azote, de nombreuses particules. En ces temps de pandémie, comme dans beaucoup de pays d’Extrême Orient, nous portons des masques pour nous protéger.
L’air joue un rôle important dans la nature, pour les animaux et les plantes. On l’apprécie aussi pour la combustion de l’âtre, la respiration et le son. Il faut voir les organiers au milieu des tuyaux d’orgue, vérifier que l’air passe bien, pas de musique sans air. Et ce ne sont pas les plaisanciers qui me contrediront, les « voileux » ont besoin d’air. Quant aux industriels, l’air comprimé ou liquide leur est une aide précieuse.
L’air confiné ne se renouvelle pas, il faut ouvrir les fenêtres.
Nous autres, pauvres humains, avons été confinés deux mois ! Espérons que nous serons ouverts pour recevoir l’air du large.
Et puisque c’est la Pentecôte, Loué sois tu, mon Seigneur, pour frère air, cet air nouveau, symbole du Souffle de vie, Ton Esprit Saint.

Prière commune pour le 5e anniversaire de Laudato Si’

Voir aussi 2 textes sur le blog d’Alberte Delisle
http://jardindevie22.over-blog.com/2020/05/louange-de-mai.html
http://jardindevie22.over-blog.com/2020/05/vien-esprit-saint-en-nos-coeurs.html