Sur les pas de St Paul et de St Pierre à Rome

Lundi 17 décembre 2018 — Dernier ajout mercredi 5 décembre 2018

Du 9 au 16 octobre une cinquantaine de diocésains sont partis en pèlerinage à Rome, sur les pas de Saint Paul. Partir en pèlerinage c’est se placer « sous le soleil de Dieu ». C’est se mettre en disponibilité intérieure pour retrouver un élan de foi.

Notre pèlerinage s’articule autour de cinq verbes : partager, découvrir, écouter, prier, approfondir.

  • Partager : On ne part pas seul en pèlerinage. On est en marche avec d’autres, avec des gens différents. Cela commence le 1er jour dès 5h00 du matin dans le car qui nous conduit à l’aéroport de Nantes et se termine par un réveil à 4h00 du matin pour être à l’heure du vol de retour. La vie communautaire au sein du groupe devient vite au cours du voyage un lieu d’échange et de partage. Au départ on se salue simplement, puis la parole se délie lors des petits déjeuners, devient amicale au repas et fraternelle au dîner après avoir partagé les joies de la découverte. Activités et difficultés au sein de nos paroisses, cheminement personnel et vie familiale agrémentent nos conversations.
  • Découvrir la « Ville Eternelle » : c’est suivre les pas de St Paul sur la Via Appia, observer la symbolique chrétienne (poisson, alpha et oméga …) gravée dans la pierre des catacombes, imaginer la vie des premiers chrétiens à Rome en visitant les fouilles du Vatican, le Colisée et en parcourant le Forum, se recueillir sur les tombes de St Pierre et de St Paul, décrypter les absides des Basiliques Majeures, admirer les croix sous forme d’arbres de vie, les mosaïques des églises du quartier du Trastevere. C’est être séduits par l’exubérance des églises baroques destinée à exalter la magnificence de Dieu, boire à la fontaine de la place Navone, être émus par les tableaux du Caravage à l’église St Louis des Français ou tout simplement prier dans la belle église de St Yves des Bretons.
  • Ecouter : c’est faire la queue avec des milliers de pèlerins dès 7h00 du matin pour passer les contrôles de sécurité afin d’assister à l’audience papale sur la place Saint Pierre. Le Pape François dispense une catéchèse sur le sens profond du 5e commandement « Tu ne tueras point ». Cette parole « révèle qu’aux yeux de Dieu la vie humaine est précieuse, sacrée, inviolable ». Tu ne tueras point est un « appel à l’amour et à la miséricorde, un appel à vivre selon le Seigneur Jésus ». Le Pape interpelle alors les milliers de fidèles présents : « Est-il juste de supprimer une vie humaine pour résoudre un problème ? » et répond « Cela vaut la peine d’accueillir toute vie parce que tout homme vaut le sang du Christ lui-même. On ne peut mépriser ce que Dieu a tant aimé. »
  • Prier : c’est participer à la messe de canonisation de 6 béatifiés, entre autres Paul VI et Mgr Romero. Notre évêque Denis nous a rejoints pour ce grand moment de joie et de prière pour les 150.000 fidèles assemblés sur la place Saint Pierre ensoleillée, entourés par les deux bras en arc de cercle de la colonnade construite par Le Bernin.
    Sur la Via Appia, chacun peut marcher en silence sur les pas de St Paul
    Sur la Via Appia, chacun peut marcher en silence sur les pas de St Paul

    Moment de recueillement et de ferveur pour cette immense masse de chrétiens de toutes nationalités, de langues diverses et d’une merveilleuse bigarrure qui traduit l’universalité, la beauté du message du Christ et la soif de renouveau du christianisme. Comme le rappelle le Pape François dans son homélie : « Paul VI à l’exemple de l’Apôtre dont il a pris le nom a consacré sa vie à l’Evangile du Christ en traversant de nouvelles frontières et a témoigné de la beauté et de la joie de servir totalement Jésus. » Nous voilà prévenus. Ne restons immobiles, ne nous contentons pas d’observer … Ne sommes-nous pas appelés à devenir tous saints !

Approfondir : c’est essayer de mieux lire et de comprendre la « Lettre aux Romains » de St Paul écrite à la fin d’un séjour à Corinthe dans les années 55/56. C’est accueillir chaque matin les explications pédagogiques de l’abbé Loïc Le Quellec sur le pourquoi de l’écriture de l’épître aux Romains, le pourquoi de cette mise au point de Paul aux premières communautés chrétiennes de Rome qu’il ne connaît pas encore sinon par ouï-dire.
Ce que j’ai retenu et compris c’est que la Bonne Nouvelle est destinée à Tous, juifs et non juifs. Chacun est donc invité à vivre pour Dieu. Le projet de Dieu se poursuit et sauve ceux qui ont confiance en lui. « Celui qui est juste par la foi, vivra » (Rm 1,17). Cette catéchèse quotidienne sur la pensée théologique de Paul, parfois difficile à comprendre, a le mérite de nous donner l’envie d’essayer de saisir le sens de son témoignage : « Pour moi, vivre, c’est le Christ ».
« Tous les chemins mènent à Rome ». Le nôtre fut enrichissant grâce à la disponibilité et à l’érudition de nos « tuteurs » l’abbé Le Quellec et Patricia Aveline. _ Un très grand et cordial merci. A nous maintenant à notre retour d’insuffler au sein de notre paroisse la nécessité de sortir de soi pour aller vers l’autre et vers Dieu.