Unvsti : « Vivre ensemble, faire ensemble » - Partie 1 - Enregistrer au format PDF

Lundi 15 juillet 2019 — Dernier ajout mardi 16 juillet 2019

Depuis janvier 2017, Unvsti fait partie des associations qui animent la ville de Plérin. Née à Saint Brieuc, l’association mobilise bénévoles et habitants autour des valeurs de partage et de solidarité.
Rencontre avec Marine Le Nouvel, responsable du Centre Social de Plérin et de Philippe Le Moigne.

de gauche à droite : Philippe Le Moigne - Marine Le Nouvel - Sandra Chatelais
de gauche à droite : Philippe Le Moigne - Marine Le Nouvel - Sandra Chatelais

Quel est l’objectif de votre association Unvsti ?

Le nom Unvsti vient de 1-Versus-ti, un contre toi. Cela signifie que « ton seul adversaire c’est toi ». L’objectif qui nous réunit au sein de l’association, c’est le partage et la solidarité. Nous souhaitons apporter notre savoir-faire et notre savoir-être dans les différentes actions que nous proposons et sur lesquelles nous sommes partenaires.
Unvsti est une association d’éducation populaire, née en 2002 sur le quartier du Plateau à St-Brieuc avec pour ambition de développer les cultures urbaines (Hip-Hop). Au fil des années, des cours, des festivals, l’association s’est vue confier des missions plus humanistes, plus solidaires, centrées sur la mixité sociale. Mobiliser des forces vives et positives de notre territoire autour du bien « Vivre ensemble, faire ensemble ». Telle est notre finalité.
Les neufs salariés, accompagnés par quatre « services civiques » répartis sur les deux sites de St Brieuc et Plérin, concentrent leurs efforts au service des habitants en s’appuyant sur les trois pôles qui forment l’ossature d’Unvsti : les cultures urbaines, les quartiers prioritaires de St Brieuc et l’Espace social Part’Ages de Plérin.

Comment intervenez-vous à Plérin ?

Nous voulons être le lieu d’animation de la vie sociale en proposant des activités à tous les Plérinais. Pour cette année, le maître-mot est l’ouverture du Centre social de Plérin au plus grand nombre d’habitants en proposant divers projets autour de la culture, de l’échange des savoirs, d’activités de bien-être, de découverte de savoir-faire, d’initiation aux nouvelles technologies. Les projets sont nombreux et pour la plupart gratuits ou à moindre coût car menés bénévolement dans un esprit de partage et de convivialité. La carte d’adhérent coûte 3 euros à titre individuel et 5 euros pour une famille. Plus de 60 bénévoles encadrent nos activités.

Pouvez-vous nous détailler quelques activités ?

Tous les mercredis, nous proposons un atelier aux Plérinais. Dans une ambiance conviviale, nous fabriquons des objets décoratifs (photophores, mosaïque, cadres photos, bracelets brésiliens …) et une fois par mois, nous proposons un atelier de pâtisseries (cookies, gâteaux aux chocolat, macarons …). Le groupe de bénévoles qui encadre cet atelier choisit le thème du jour, prévoit le matériel et assure l’animation. Tout le monde peut y participer, y compris les enfants s’ils sont accompagnés d’un adulte. La participation financière est modeste : 1 euro par atelier, 2 euros pour la céramique.
Le groupe tricot se réunit ainsi deux fois par semaine, le lundi et mardi. Les vingt participantes tricotent des objets personnels mais elles contribuent aussi à des actions caritatives en créant des pièces (écharpes, mitaines …) pour le Téléthon, le Noël de la Croix-Rouge et l’Unicef (fabrication d’habits en laine pour les poupées). Elles participent également à « Octobre rose » pour la Ligue contre le Cancer en réalisant des tricots de bandeaux roses qui servent lors de la randonnée pédestre.
L’objectif de ces activités va bien au delà de la découverte concrète, au sein de chaque atelier. Elles permettent de libérer la parole chez des personnes qui ne voient pas grand monde, de créer des contacts, de prendre ou de reprendre confiance en soi par le travail manuel, d’élargir son savoir-faire, par exemple en cuisine.

Zéro à la tolérance Zéro
L’étape 2 de la 15e édition du festival organisé par Unvsti avec la ville de Plérin a eu lieu du 11 au 14 juin. Le programme de cette année était le résultat du travail mené auprès des enfants et des adultes tout au long de l’année. Les animateurs d’Unvsti sont intervenus dans les écoles, les collèges, l’Ehpad des Ajoncs d’Or et d’autres structures au travers de la danse, du théâtre et de la réalisation de pockets films à l’aide de téléphones portables. L’objectif est de montrer que l’accès à la culture peut concerner tout le monde, par exemple dans l’atelier « Tous pareils, tous différents » ou dans la rencontre entre collégiens et résidents de l’Ehpad sur le thème « Comment c’était avant ».

« Le sourire est gratuit, universel, et fait du bien »
« Quand on veut, on peut »