Poster un message

En réponse à l’article :

L’Evangile du dimanche 5 juin 2016

10e dimanche du T.O. 1 R 17,17-24. / Ps 30(29), 2.4.5-6.11.12a.13b. / Ga 1,11-19. / Lc 7,11-17. Dieu s’est manifesté. Dieu est en capacité de donner et de redonner la vie à l’homme. Le prophète Elie et Jésus sont revêtus de cette même puissance. Lorsque la vie est redonnée aux deux fils, la veuve proche d’Elie et la foule qui entoure Jésus à Naïm perçoivent dans ce retour à la vie la présence agissante de Dieu. Jésus redonne au fils de la veuve un supplément de temps de vie terrestre ; ce qui n’est pas une résurrection. En effet, quand Jésus ressuscite, il ne reprend pas sa vie antérieure, marquée par la précarité et la finitude, mais une vie autre, nouvelle et éternelle, qui n’est plus de l’ordre de ce monde. La veuve de Naïm, qui symbolise toute la détresse humaine, ne demande rien. L’intervention de Jésus, affecté par la situation, signifie alors que le salut de Dieu nous vient gratuitement, sans référence à nos mérites mais parce qu’il nous aime, et son amour est générateur de vie. Il opère en nous son œuvre de résurrection face aux lourdes épreuves.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)