Poster un message

En réponse à l’article :

L’Evangile du dimanche 18 juin 2017

Saint Sacrement Deut. 8,2-3.14b-16a. / Ps 147,12-13.14-15.19-20. / 1 Co 10,16-17. / Jn 6,51-58.

Les Sages d’Israël associaient symboliquement le pain et le vin à la nourriture spirituelle. L’Eucharistie est nécessaire -comme la nourriture au corps humain- pour orienter autrement notre vie terrestre et accéder à la vie éternelle. Paul ne dit pas : cette coupe est le sang du Christ mais communion au sang du Christ. La coupe est symbole d’union et de joie… et d’un sort commun. Participant au Corps du Seigneur, on prend part aux bienfaits du sacrifice du Christ et aux conditions de disciple. La communion au corps et au sang du Christ est le signe et l’aliment de l’unité entre les hommes, mais également communion à sa vie de Fils de Dieu. A l’eucharistie nous sommes unis comme les grains de blés moulus ensemble font un même pain. Par ailleurs, insistant sur la chair, Jean nous incite à relier l’eucharistie à l’incarnation du Verbe, le partage du pain à celui de la Parole. Jésus conclut son discours en mentionnant la manne ; il met en contraste cet aliment provisoire avec le pain vivant qui procure la vie éternelle.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)