Vendredi 8 mars 2013 — Dernier ajout jeudi 28 février 2013

Questions à … Alain Faleur Enregistrer au format PDF

… des bénévoles à l’écoute des anciens

« Des petites choses … au service des autres »

Alain Faleur : « J’ai le sentiment d’être utile »
Chaque jour, à partir de 11 heures, pendant trois quarts d’heure, deux bénévoles de l’AVA (Association Villeneuve Animation) lisent le journal « Le Télégramme » aux résidents du Foyer-logement. Alain Faleur assure la lecture, 4 matinées par semaine, et Annie Guillou, 2 matinées. Cette action a démarré il y a 3-4 ans, elle est devenue un rendez-vous incontournable pour les uns comme pour les autres.

Comment se déroule la lecture ? « En lisant le journal, chez moi, le matin, j’effectue un pré-choix des thèmes. Puis, devant les résidents, je reprends le quotidien page par page, en résumant les principaux articles. Certaines rubriques ne les intéressent pas : l’économie et les sports, par exemple. Par contre, d’autres sont incontournables, les faits divers et l’horoscope », ironise Alain. « Je m’amuse à leur apporter un petit commentaire ou à les taquiner sur tel ou tel sujet. Je fais un peu mon numéro … ».
L’assistance compte généralement 10 à 12 personnes, voire plus, en fonction de l’état de santé des résidents. « Ils se souviennent de certains événements, posant de temps en temps quelques questions mais, généralement, ils écoutent sans intervenir. Le personnel me dit souvent que nous sommes attendus pour cette lecture, notamment par ceux qui ont des soucis de vue et ne peuvent plus lire. Dans ma lecture du journal, je m’adresse à eux très simplement, comme je m’adresse à n’importe qui ».
Dans l’assistance, quelques-uns ont déjà, en partie, lu le journal. Ce sont les plus actifs.

Qu’est ce qui a vous a motivé dans cette action ?
Le déclic a été provoqué par l’observation d’une personne me disant qu’on ne faisait pas grand chose pour les anciens. J’ai réfléchi et je me suis dit que je pouvais leur lire le journal. J’ai commencé par un jour par semaine puis j’ai augmenté la fréquence. Je ne voulais pas le faire à titre individuel mais au sein d’une association (l’AVA). Progressivement, c’est devenu quelque chose auquel je tiens.

Que ressentez-vous ?
J’ai le sentiment d’être utile, de leur apporter quelque chose. En tous cas, cela m’apporte beaucoup. Durant la période d’hospitalisation de mon épouse, j’ai continué la lecture du journal au Foyer-logement. Cette action m’a permis, en partie, de «  tenir le coup ».
C’est difficile de mettre des mots sur le ressenti intérieur. On peut parler de lien avec les résidents, de partage, d’échanges quand ils sont attentifs au contenu des articles. J’aime quand les participants réagissent. J’ai du plaisir. Après la lecture, je fais souvent le tour pour serrer les mains. C’est un bol d’oxygène quotidien devenu indispensable.

Contact VMEH : Visite aux Malades dans les Établissements Hospitaliers
Mr Bernard Tressy :tel 02 96 30 29 20

Vos témoignages

  • une paroissienne de Plérin 9 mars 2013 09:05

    Puisse votre action bien rodée depuis plusieurs années déjà susciter chez d’autres personnes l’envie de faire la même chose pour d’autres foyers-logements ! Bravo de réussir à 2 personnes à assurer la semaine !! Avez vous fait connaître votre action à votre journal ? par un courrier des lecteurs par exemple ? Bonne continuation !

  • Bernard LE NEEL 8 mars 2013 18:19

     !Alain, du bon boulot !